Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Test togolais pour le Onze national




Le Onze national affrontera en amical, ce soir à partir de 20 heures au Grand stade de Marrakech, son homologue togolais, rencontre entrant dans le cadre de la préparation des deux sélections pour les prochaines échéances officielles.
Et l’échéance à venir n’est autre que la Coupe d’Afrique des nations début 2017 au Gabon où le Maroc a hérité au tour des huitièmes de finale de cette même sélection du Togo, en plus de la Côte d’Ivoire et de la République démocratique du Congo.
D’aucuns auraient vivement souhaité que ce match test soit annulé et remplacé par une rencontre où le sparring-partner devrait être une équipe autre que le Togo, coachée par Claude Leroy, mentor d’Hervé Renard. Sauf que ce n’est pas évident, tant que ces matches coïncident avec des dates FIFA et les adversaires sont fixés d’avance, sachant que cette confrontation face au Togo pourrait être l’unique test avant la CAN.
Affronter le Togo reste donc une bonne option pour l’équipe du Maroc trois jours après la confrontation des éliminatoires du Mondial face à la Côte d’Ivoire, sanctionnée par un nul blanc, le deuxième après celui concédé lors de la première manche à Franceville devant le Gabon. Ce match sera l’occasion pour Hervé Renard d’apporter d’autres retouches à une formation qui, certes, défensivement n’a pratiquement rien à se reprocher, mais offensivement, c’est là où que le bât blesse.
Nonobstant les matches officiels, la rencontre Maroc-Togo sera la quatrième à titre amical pour Hervé Renard en poste de sélectionneur du Maroc depuis février dernier. Lors des trois précédentes, le Onze national s’était imposé à deux reprises face au Congo (2-0) et au Canada (4-0) contre un nul devant l’Albanie (0-0).
A signaler en dernier lieu que toujours dans le registre des matches amicaux, la sélection marocaine des U20 a rencontré, en fin de semaine au Centre national de football à Maamoura, l’équipe du Portugal. Ce match amical s’est achevé sur une issue de parité, un partout : les Nationaux ont ouvert la marque par l’heure de jeu par l’entremise de Hicham Kaniss, alors que les Lusitaniens ont aussitôt égalisé grâce à une réalisation de Ruis Gomes.

Mohamed Bouarab
Mardi 15 Novembre 2016

Lu 741 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés