Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Taqa Morocco affiche une hausse de son résultat net part




Au terme des neuf premiers mois de 2017, le premier producteur privé d'électricité au Maroc, Taqa Morocco, réalise un résultat net part du Groupe (RNPG) en progression de 2% à 764 millions de dirhams (MDH), a annoncé, mercredi, la société cotée en Bourse.
Cette évolution est attribuable à la hausse du résultat d’exploitation et l’amélioration du résultat financier suite à la baisse des charges d’intérêts sur emprunts, souligne la filiale du Groupe émirati, Taqa, dans une communication financière.
Il en découle un taux de marge nette consolidée qui s’apprécie à 16,7% au 30 septembre 2017, contre 16,2% une année auparavant, tandis que le résultat net consolidé en hausse de 1% s’établit à 996 MDH, rapporte la MAP.
Pour sa part, le résultat d’exploitation consolidé progresse de 1,92 milliard de dirhams (MMDH), à près de 1,95 MMDH a l'issue du 3ème trimestre 2017, compte tenu des actions continues d’optimisation des charges d’exploitation et de maintenance outre l’évolution favorable du prix du charbon sur le marché international.
Ainsi, le taux de marge opérationnelle consolidé s’élève à 32,6%, contre 31,5% à fin septembre 2016, relève la société dans son communiqué publié sur le site web de la Bourse de Casablanca. S’agissant du chiffre d’affaires consolidé, il enregistre un repli de 2% à 5,97 MMDH, suite à la révision majeure de l’Unité 3, et la révision mineure de l’Unité 6, et la diminution de 1% des frais d’énergie sous l’effet de l’évolution du prix d’achat du charbon, précise la même source.
De son côté, le taux de disponibilité global est passé de 94,1%, à 91,1% au 30 septembre 2017, a-t-elle ajouté. En raison de la révision majeure de l’Unité 3, réalisée conformément au plan de maintenance, le taux de disponibilité des Unités 1 à 4 ressort à 91,8% (contre 96,6% un an plus tôt).
Le taux de disponibilité des Unités 5 et 6 se situe, lui, à 89,7% (contre 89% à fin septembre 2016), compte tenu de la révision mineure de l’Unité 6, comme programmé dans le plan de maintenance. Par ailleurs, Taqa Morocco note que le contrôle fiscal dont elle a fait l’objet est toujours en cours, estimant que les redressements éventuels n’auront pas d’impacts significatifs sur le résultat, la situation nette et la liquidité de la société.

Vendredi 17 Novembre 2017

Lu 1002 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés