Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Système des règlements bruts du Maroc: Augmentation de 24,1% des ordres de paiement en 2022

Le taux de rejet des opérations demeure très faible et a enregistré une moyenne mensuelle de 0,02% en nombre et de 0,04% en volume, selon BAM

Mercredi 8 Novembre 2023

Système des règlements bruts du Maroc: Augmentation de 24,1% des ordres de paiement en 2022
«L’activité du système des règlements bruts du Maroc (SRBM) a enregistré en 2022 une augmentation de 24,1% du nombre d’ordres de paiement des participants directs», selon Bank Al-Maghrib (BAM).

D’après les données publiées par la Banque centrale, ce nombre est passé de 220.780 opérations réalisées en 2021 pour un montant de 4 981 milliards de dirhams à 274.039 opérations réalisées en 2022 pour un montant de 5.941 milliards de dirhams.

« Cette évolution est la conséquence d’une augmentation à la fois des virements pour compte de la clientèle (24,6%) et des virements interbancaires (23,3%) », a expliqué la Banque dans son Rapport annuel sur les infrastructures des marchés financiers et les moyens de paiement, leur surveillance et l’inclusion financière - Exercice 2022.

Selon ce document rendu public récemment, au terme de l’année écoulée, les virements interbancaires ont représenté 35% en termes de volume des ordres de paiement des participants directs, traduisant une augmentation de 23,3%, passant ainsi de 77.087 ordres de paiement en 2021 à 95.031 en 2022.

Le rapport de BAM précise que «leur valeur globale s’est établie à 3.652 milliards de dirhams en 2022 contre 3.193 milliards de dirhams en 2021, soit une augmentation de 14,4% par rapport à l’exercice précédent».

Toujours selon Bank Al-Maghrib, au titre de cette même année, les virements pour compte de la clientèle ont de leur côté poursuivi leur progression par rapport aux années précédentes. Ils sont passés de 143.693 ordres de paiement en 2021 à 179 008 en 2022, ce qui correspond à une hausse de 24,6%.

D’après les chiffres, «la valeur globale de ces ordres s’est établie à 2.289 milliards de dirhams en 2022 contre 1.788 milliards de dirhams en 2021, marquant ainsi une hausse importante de 28%», comme l’a souligné ledit rapport.

Comme le rappelle la Banque centrale dans son rapport, il est important de noter que le SRBM permet également d’assurer quotidiennement le règlement des opérations et des soldes nets issus de la compensation multilatérale de l’ensemble des systèmes exogènes.

Ainsi, selon l’institution publique, « au terme de l’année 2022, le volume total des règlements des opérations et des soldes nets issus de la compensation multilatérale de l’ensemble des systèmes exogènes a connu une hausse de 19% ».

Les données recueillies montrent en effet qu‘il s’est établi à 15.650 milliards de dirhams au lieu de 13.112 milliards de dirhams enregistrés au terme de l’année précédente.

Il est également important de savoir que durant l’exercice écoulé, le taux de rejet des opérations au niveau du SRBM, pour cause d’indisponibilité ou d’insuffisance de provision sur les comptes centraux de règlement des participants donneurs d’ordres, est resté très faible. D’après BAM, il a enregistré une moyenne mensuelle de 0,02% en nombre et de 0,04% en volume.

Bank Al-Maghrib affirme par ailleurs qu’«aucun incident technique majeur n’est survenu au niveau du système SRBM et l’ensemble des indicateurs ont enregistré une valeur moyenne mensuelle conforme aux exigences définies dans le contrat de service du SRBM», indiquant par conséquent que le taux moyen de disponibilité annuelle du système au titre de l’année 2022 s’est établi à 99,96%.

S’agissant des opérations de basculement de la plateforme technique du SRBM du Datacenter principal vers celui de secours et inversement, l’institution assure qu’elles se sont déroulées avec succès dans le respect du planning initialement arrêté à cet effet.
Pour rappel, un projet d’upgrade (mise à jour) du système SRBM avait été lancé fin 2021. 

Entre autres objectifs, le projet visait la conformité de ce système au nouveau standard d’échange SWIFT MX ISO20022 ; la revue de l’architecture applicative et technique de la solution en mode actif/actif via un hébergement national ainsi que l’adoption de nouvelles technologies ainsi que l’intégration de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux besoins métier.

Dans le cadre du même projet, un cahier des charges métier de la nouvelle solution avait été élaboré et communiqué à l’éditeur du système, puis discuté dans le cadre des différents workshops technico-fonctionnels, a fait savoir la Banque.

Alain Bouithy

Alain Bouithy

Lu 908 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe






Inscription à la newsletter

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30