Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Safiatou Ndiaye, ambassadrice du Sénégal en Afrique du Sud

C’est dans les moments difficiles qu’on reconnaît ses vrais amis




Safiatou Ndiaye, ambassadrice du Sénégal en Afrique du Sud
 L’Initiative du Souverain d’accorder des aides médicales afin d’accompagner les pays africains frères dans leurs efforts de lutte contre la pandémie de Covid-19 représente un geste de « très haute portée humanitaire », a indiqué, lundi, Safiatou Ndiaye, ambassadrice du Sénégal en Afrique du Sud.
« Nous saluons vivement cette initiative Royale de très haute portée vers les pays africains », a déclaré Mme Ndiaye à la MAP, soulignant que les relations d’amitié séculaire entre le Maroc et le Sénégal ne sont plus à démontrer.
« C’est dans les moments difficiles qu’on reconnaît ses vrais amis. Et c’est dans ces moments difficiles que S.M le Roi a bien voulu prendre l’initiative d’accorder une aide de très haute portée humanitaire vers les pays africains frères », a souligné la diplomate, ajoutant que le Sénégal « remercie vivement S.M le Roi et apprécie à sa juste valeur ce geste noble ».
Notant que les économies africaines ont été très touchées par la pandémie, elle a souligné que l’aide du Maroc vient apporter un grand plus aux efforts et aux plans d’action développés par les pays africains, dont le Sénégal pour faire face à cette pandémie.
« Tous ensemble nous allons relever le défi de relancer nos économies post-Covid-19 et avancer vers un développement plus solide du continent africain », a-t-elle dit.
La diplomate a, d’autre part, salué le rôle clé que joue le Maroc pour le développement de l’Afrique, relevant, au passage, que le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine, l’Union africaine, a marqué « un très grand moment de diplomatie ».

Liesl Louw-Vaudran, experte sud-africaine des questions continentales

L’Initiative Royale, un geste fort de solidarité africaine 
 
 L’initiative de S.M le Roi Mohammed VI d’accorder des aides médicales afin d’accompagner les pays africains frères dans leurs efforts de lutte contre la pandémie du Covid-19 représente « un geste fort » de solidarité africaine, a indiqué, lundi, Liesl Louw-Vaudran, experte sud-africaine des questions continentales.
L’initiative Royale devra avoir un effet catalyseur et créera un nouvel élan de solidarité dont l’Afrique a besoin en ces temps de propagation du Coronavirus, a déclaré à la MAP Liesl Louw-Vaudran, membre de l’influent Institut des études sécuritaires (ISS, basé à Pretoria).
«C’est la première fois qu’un pays africain prend une telle initiative au niveau continental », a-t-elle fait remarquer, soulignant que l’initiative Royale « conforte le Maroc dans son rôle de voix de solidarité en Afrique».
Il s’agit aussi, a-t-elle ajouté, d’un message selon lequel les pays africains avancés peuvent aider l’Afrique dans ses efforts de prendre en main sa propre destinée loin de toute aide venue d’autres continents.
Le Maroc a depuis toujours été à l’avant-garde de la défense et la promotion des intérêts de l’Afrique, a-t-elle indiqué, soulignant que le niveau de développement atteint par le Maroc permet au Royaume de se projeter dans un rôle continental de premier plan.
L’initiative Royale s’inscrit aussi dans le cadre de la politique continentale du Maroc, au sein de laquelle la dimension humaine occupe une place prépondérante, a encore dit l’experte sud-africaine, rappelant que le Maroc n’a jamais eu de cesse de mettre en relief la centralité de l’élément humain dans tout effort de développement tant au niveau national que continental.  Et d’ajouter que la nouvelle initiative doit donner l’exemple pour le développement de démarches similaires, en particulier dans le contexte du Covid-19.
D’après elle, il est temps pour les pays africains de se focaliser sur le développement d’un secteur aussi vital que celui de la santé. Des pays comme le Maroc, qui dispose d’une grande expertise et d’un savoir-faire confirmé, doivent joindre les efforts pour atteindre cet objectif.
« Le Maroc est bien positionné pour contribuer à cet effort » a-t-elle dit, soulignant le caractère « inclusif » de l’initiative Royale qui concerne 15 pays africains, dont des pays situés dans la zone anglophone. « Ceci confirme le caractère panafricain » de l’initiative, a relevé l’experte.
Elle a, d’autre part, souligné que la pandémie de Covid-19 a conduit à un changement de paradigme au niveau mondial, notant que l’initiative Royale est venue montrer la voie à suivre pour une solidarité authentiquement panafricaine tournée vers l’avenir.

Jean-Patrice Koe, directeur du bureau du Parlement panafricain

Un geste qui illustre l’engagement ferme du Royaume en faveur de l’Afrique 
 
L’Initiative de S.M le Roi Mohammed VI d’accorder des aides médicales afin d’accompagner les pays africains frères dans leurs efforts de lutte contre la pandémie du Covid-19 « illustre l’engagement ferme et permanent du Maroc en faveur du continent », a indiqué, lundi, Jean-Patrice Koe, directeur du bureau du Parlement panafricain (PAP), dont le siège se trouve en Afrique du Sud.
« L’Initiative de S.M le Roi est hautement appréciée au niveau continental, car elle illustre l’engagement ferme et permanent de S.M le Roi et du Maroc aux côtés de l’Afrique ». « Il s’agit d’une initiative qu’il faut saluer une fois de plus et remercier le Maroc pour les efforts qu’il ne cesse de déployer au profit du continent africain », a déclaré le responsable du PAP.
Relevant que le Maroc avait déjà anticipé les conséquences de la pandémie du coronavirus, il a souligné que, sous la conduite de S.M le Roi, l’industrie marocaine a su s’adapter aux nouvelles réalités imposées par le Covid-19. Et d’ajouter que l’Initiative Royale arrive à point nommé pour mettre en avant les valeurs de partage d’expertise et de bonnes pratiques. « Cela ne fait que témoigner et confirmer le caractère humain de l’initiative, qui vient montrer la voie à suivre pour renforcer les liens de coopération et de solidarité entre les pays africains », a-t-il dit.
L’aide aux pays africains, appartenant aux différentes sous-régions du continent, témoigne aussi de la place que l’Afrique occupe au sein de la politique étrangère du Maroc et des liens de fraternité que le Royaume a toujours entretenus avec les pays du continent, a encore indiqué Jean-Patrice Koe, soulignant que la nouvelle Initiative Royale rappelle les efforts et l’action inlassables du Maroc en vue de promouvoir les liens de solidarité, de partage et de fraternité africains.

Mercredi 17 Juin 2020

Lu 402 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif