Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

S.M Mohammed VI adresse un message à la réunion onusienne sur le maintien de la paix

Le Maroc ne ménage aucun effort pour renforcer le partenariat stratégique entre l’ONU et l’UA dans le domaine de la paix et de la sécurité, déclare le Souverain




L’intervention de Saad Dine El Otmani devant l’ONU.  								         Ph : Nations unies.
L’intervention de Saad Dine El Otmani devant l’ONU. Ph : Nations unies.
S.M le Roi Mohammed VI
a adressé un message aux participants à la réunion de haut niveau sur
l’initiative «Action pour
le maintien de la paix», qui s’est tenue mardi soir
à New York, en marge
de la 73ème session de l’Assemblée générale
de l’ONU.
Voici le texte intégral du message Royal dont
lecture a été donnée par le chef du gouvernement,
Saâd Dine El Otmani:


"Paix et Salut sur le Prophète, Sa Famille et Ses Compagnons.
Monsieur le Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies,
Mesdames et Messieurs les chefs d’Etat et de gouvernement,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Excellences, Mesdames et Messieurs,
Il me plait de m’adresser à cette Réunion de Haut Niveau, dédiée à l’initiative « Action pour le maintien de la paix ».
Je voudrais, à cet égard, adresser mes vifs remerciements à Son Excellence Monsieur António Guterres, Secrétaire Général de l’ONU, pour cette importante et louable initiative. Je tiens aussi à l’assurer du plein soutien du Royaume à la dynamique de réformes qu’il a engagées au sein de l’Organisation des Nations unies.
C’est un motif de réjouissance que de constater une si grande mobilisation africaine en faveur du maintien de la paix. Car, l’Afrique est non seulement concernée, mais elle est aussi – et surtout – hautement engagée dans ce domaine.
Le Royaume du Maroc qui a toujours accordé une importance particulière à la stabilité et à la prospérité de son continent est convaincu que l’initiative qui nous rassemble aujourd’hui permettra de réaffirmer, au plus haut niveau, l’engagement international en faveur de l’Afrique.
Excellences,
Mesdames et Messieurs,
Ce n’est assurément pas un hasard si la rencontre d’aujourd’hui coïncide avec le 70ème anniversaire des opérations de maintien de la paix. Quelle meilleure célébration de ce formidable outil de paix et de sécurité que notre organisation a offert à la communauté internationale, que de nous engager dans ces actions, mus par le souci d’en assurer la pérennité et d’en renforcer l’efficacité.
Naturellement, dès son lancement, le Royaume du Maroc a soutenu l’initiative «Action pour la paix», une des composantes phares de cette réforme. Il a contribué de manière active, constructive et consensuelle à l’élaboration de la déclaration d’engagements communs que nous adoptons aujourd’hui et il s’est engagé spontanément et sans réserve.
 Cette adhésion procède de la conviction profonde du Royaume que les opérations de maintien de la paix constituent l’un des outils les plus pertinents aux mains de la communauté internationale. Il nous appartient d’agir avec célérité et diligence afin de permettre à ces opérations de réaliser pleinement leurs objectifs, ce qui passe par les fondements suivants :
- Premièrement, il convient de préserver les principes cardinaux des opérations de maintien de la paix et, plus particulièrement, le respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté des Etats, le consentement, l’impartialité, le non usage de la force, sauf en cas de légitime défense ou de protection du mandat.
- Deuxièmement, les mandats délivrés aux opérations de maintien de la paix doivent être réalistes, pragmatiques, réalisables et financés de manière idoine.
- Troisièmement, l’objectif ultime des opérations de maintien de la paix doit demeurer la sortie de crise, ce qui nécessite une plus grande mobilisation en faveur des solutions politiques et le renforcement des différentes initiatives en matière de prévention et de médiation.
 Excellences,
 Mesdames et Messieurs,
 Au terme de ce message, j’aimerais saluer cette réforme qui accorde un intérêt particulier au continent africain, théâtre par excellence des opérations de maintien de la paix et je lui apporte mon appui déterminé.
 Le Royaume du Maroc est l’un des partenaires africains de l’ONU les plus engagés sur le continent. Il contribue à deux opérations de maintien de la paix des plus complexes, à savoir SCA en République Centrafricaine et en République Démocratique du Congo.
 Depuis son retour naturel dans sa famille institutionnelle, l’Union africaine, et son élection au sein de son Conseil de paix et de sécurité, le Maroc ne ménage aucun effort pour renforcer le partenariat stratégique entre l’ONU et l’UA dans le domaine de la paix et de la sécurité. Il continuera à œuvrer pour accompagner et consolider toutes les initiatives visant à prévenir les conflits régionaux et endiguer leurs effets sur le continent, dans le respect total de la souveraineté des Etats et de leur intégrité territoriale.
 Il est temps que l’ensemble des Etats membres de l’ONU apportent le soutien nécessaire et approprié à l’Union africaine et aux pays africains, afin de donner à ce partenariat les moyens d’atteindre l’ampleur et l’efficacité escomptées. C’est un investissement sur l’avenir car la stabilité mondiale passe par la stabilité de l’Afrique.
 Je vous remercie.
 Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh".

Les Comores réitèrent leur soutien à l’intégrité territoriale du Royaume

Le Président des Comores, Azali Assoumani, a réitéré, mardi à New York, l'engagement de son pays à soutenir l'intégrité territoriale du Royaume sur la scène régionale et internationale.
La République des Comores «continuera de défendre la question du Sahara marocain au sein des instances régionales et internationales», a réaffirmé le Président comorien dans une déclaration à la presse à l'issue de son entretien avec le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, en marge des travaux de la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations unies.
«Nous nous tenons aux côtés du Royaume du Maroc au sein de toutes les instances régionales et internationales pour défendre le Sahara marocain», a-t-il affirmé, soulignant que les deux pays entretiennent des liens d'amitié de longue date et partagent les mêmes valeurs et la même culture.
M. Azali Assoumani a exprimé, à cette occasion, ses remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a donné une nouvelle impulsion aux relations entre les deux pays.
Après avoir souligné le niveau distingué des relations de coopération unissant les deux pays, notamment dans le domaine de l'éducation, le Président des Comores a fait part de la volonté de son pays de tirer profit de l'expérience marocaine dans tous les domaines de développement.
«Les pays africains ont besoin du Maroc  au niveau bilatéral ainsi qu'au niveau de l'Union africaine», a-t-il dit, se félicitant du retour du Royaume au sein de la famille africaine, ce qui constitue «un grand tremplin pour l'UA».
Cette rencontre a été aussi l’occasion de réaffirmer l’excellence des relations liant les deux pays et la volonté solide de les his

Jeudi 27 Septembre 2018

Lu 230 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés