Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rude épreuve congolaise d’entrée pour le Onze national




C’est ce soir à partir de 19 heures au stade d’Oyem qu’entamera le Onze marocain sa campagne continentale dans le cadre de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations qui se déroule au Gabon. Pour sa sortie inaugurale du groupe C, l’EN croisera le fer avec la RD.Congo, alors que bien avant cette partie, le bal de cette poule sera ouvert par la confrontation qui mettra aux prises à 16 heures, toujours à Oyem, la Côte d’Ivoire, champion sortant et le Togo.
L’heure de vérité a sonné donc pour la sélection marocaine qui, pour sa 16ème participation aux phases finales de la CAN, aspire à réussir une bonne performance devant mettre un terme aux modestes résultats enregistrés de par le passé dans ce tournoi majeur du football africain.
Le sélectionneur national, Hervé Renard, double lauréat de l’épreuve avec la Zambie en 2013 et la Côte d’Ivoire en 2015, n’avait pas manqué dans ses sorties médiatiques de faire part de l’objectif premier du Onze national, à savoir accéder au stade des quarts de finale. Autrement dit, c’est la mission que ses protégés sont sommés de remplir et tout autre tour franchi sera du bonus. 
Il faut reconnaître que ce n’est pas gagné d’avance mais ça reste jouable, à condition de débuter le concours du bon pied devant une formation de la RD Congo qui mettra au placard, le temps de cette explication, ses problèmes de primes non perçues pour donner du fil à retordre à l’équipe du Maroc qui aura à se dépenser à fond et à saisir les moindres opportunités en vue de s’en tirer à bon compte.
Si depuis l’arrivée d’Hervé Renard, l’équipe nationale a été convaincante sur le plan défensif, le temps est venu pour qu’elle montre un autre visage au niveau de l’attaque avec création de jeu et efficacité offensive. S’il est vrai que l’on déplore le forfait de quelques cadres de la trempe de Soufiane Boufal, Oussama Tanane, Noureddine Amrabet ou encore Younès Belhanda, sans omettre la non convocation de Hakim Ziyech, des éléments en mesure d’organiser le  jeu et de porter le danger dans le camp adverse, l’effectif retenu est conscient que c’est à lui qu’incombe la tâche de mener à bon port l’équipe nationale.
Pour booster le moral du groupe, Hervé Renard avait déclaré que «dans un match de la CAN, il y a plein de paramètres et c’est une toute autre histoire. Je ne suis pas à ma première Coupe d’Afrique (…) et il faut se focaliser sur l’objectif fixé parce qu’on est obligé de le remplir. Et c’est à moi d’assumer la responsabilité de mes choix (…) L’aspect psychologique a une énorme importance et c’est à moi de dire aux joueurs que j’ai confiance en eux et qu’ils vont donner le meilleur d’eux-mêmes». 
Après avoir peaufiné les réglages nécessaires lors d’un stage de concentration aux Emirats Arabes Unis, ponctué par un match test perdu contre la Finlande (1-0), le Onze national s’était rendu jeudi dernier à Oyem pour prendre ses quartiers à Bitam. Une fois sur les lieux, l’équipe a poursuivi son programme de préparation et le groupe, motivé à bloc, se dit décidé à faire bonne figure lors de cette CAN. 
Et les choses sérieuses commencent dès ce soir. Une victoire serait synonyme d’un pas franchi vers les quarts, un tour que la sélection marocaine n’a plus atteint depuis belle lurette, à savoir la CAN 2012 où l’équipe de l’époque, sous la houlette de Badou Zaki et contre toute attente, avait été finaliste.

      
Programme

Groupe C
Lundi
16h00 : Côte d’Ivoire-Togo
19h00 : Maroc-RD.Congo

​Renard: Peut-être un changement de système à prévoir contre la RDC

Le sélectionneur national Hervé Renard, confronté à une cascade de blessures de joueurs-clé comme Younès Belhanda ou Sofiane Boufal juste avant le début de la CAN-2017, prévoit "peut-être" un "changement de système" contre la RD Congo lundi, a-t-il déclaré dimanche lors de la conférence de presse d'avant-match, rapporte l’AFP.
Outre Boufal et Belhanda, Noureddine Amrabat (Watford), et Oussama Tannane (Saint-Etienne) ont également été contraints au forfait juste avant le début de la compétition.
"Ce sont quatre joueurs de couloir. Il va falloir s'adapter à ces absences. Peut être qu'on sera amené à changer de système en fonction de la qualité des joueurs qu'on a. Nous verrons demain ce que nous ferons, on ne peut pas vous le dire aujourd'hui", a déclaré Renard, en quête d'un triplé dans la compétition.
"Ce sont des joueurs très importants. Aujourd'hui, ils ont été remplacés. Maintenant c'est vrai qu'ils vont beaucoup nous manquer. On devra faire sans eux, il y a beaucoup de joueurs au Maroc qui ont de la qualité pour les remplacer", a confié de son côté le milieu Mounir Obbadi.

Mohamed Bouarab
Lundi 16 Janvier 2017

Lu 838 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés