Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rôle des territoires dans l'amélioration de l'efficacité des politiques publiques de développement

Les alliances territoriales au centre d'un webinaire de l'Institut CDG


Libé
Vendredi 5 Novembre 2021

Rôle des territoires dans l'amélioration de l'efficacité des politiques publiques de développement
L'Institut CDG, en partenariat avec la Direction générale des collectivités territoriales (DGCT) du ministère de l'Intérieur, a consacré le thème de son 15ème webinaire aux "alliances territoriales, innover et construire ensemble", pour mettre en exergue le rôle essentiel des territoires dans l'amélioration de l'efficacité des politiques publiques de développement.

Ce webinaire, organisé récemment, avait pour objectif de susciter la réflexion sur les nouvelles modalités de coopération entre acteurs territoriaux (publics, privés, associatifs, citoyens...) et sur la manière de construire, dans un cadre renouvelé, des interdépendances génératrices de développement entre les collectivités territoriales, les entreprises et la société civile, indique un communiqué conjoint de l'Institut CDG et de la DGCT.

Principaux enseignements ayant émergé des échanges entre les intervenants:
Un territoire est gouverné et influencé par une communauté d'acteurs qui supportent des défis communs et face auxquels sont déployées des actions, des politiques appropriées ainsi que la recherche de synergies possibles.

Ancrer les stratégies de développement repose ainsi sur la valorisation des articulations entre acteurs publics et privés et les grands leviers de développement, positionnant les territoires comme lieu d'expérimentation, à taille humaine, pour inventer des solutions nouvelles. Le territoire, par l'union des forces vives qui le portent, devient un véritable acteur agissant face aux fragilités et défis locaux et propose ses propres solutions.

"Les problématiques territoriales devraient avoir une réponse au niveau territorial", a préconisé Mohamed Sabri, Directeur général du Centre régional d'investissement (CRI) de la région de l'Oriental.

Cependant, rapporte la MAP, le rôle des territoires est difficile à appréhender sans un effort pédagogique pour déployer une vision commune et partagée, préalable à l'action collective transformatrice, porté par l'Objectif de Développement durable (ODD) n°17.

La question d'inventer de nouveaux modèles économiques est au cœur de l’action des organisations publiques et privées. Pour imprimer cette action de transformation et créer de la valeur, trois éléments sont essentiels : les compétences, les ressources financières et les alliances.

Aujourd'hui, une organisation, pour assurer sa pérennité doit dépasser la simple distinction capital/travail pour s’inscrire dans son territoire, dans son écosystème. Le dialogue qui nait de ces alliances permet une spirale vertueuse où chaque étage territorial va avoir un rôle structurant à jouer.

"L'impact collectif n'est visible, aujourd'hui que quand on est dans une alliance la plus large possible", a relevé Ghita Lahlou, directrice générale de l’Ecole centrale Casablanca.

La réussite des politiques publiques vers plus d'inclusion et de durabilité ne peut dépendre d'un seul acteur, en l'occurrence l'État, qui n'est plus en mesure de tout gérer à lui seul. Les approches territoriales associent la société civile – le tiers secteur – et lui reconnaissent, à travers ses capacités à déceler les bonnes problématiques locales, leur pouvoir transformateur aux côtés des secteurs public et privé.

Dès lors, l'ingénierie territoriale, et les politiques publiques qui en découlent, doivent comporter un élément d’intégration très fort, non seulement entre les différents niveaux administratifs mais aussi entre les secteurs économiques et acteurs. Ce principe d'intégration et d’alliance des acteurs territoriaux fait ressortir: les acteurs de terrains, les catalyseurs, les facilitateurs, les éclaireurs et les institutionnels.

"Ces dynamiques [...] ne peuvent se faire que dans une logique holistique qui fait intervenir l’ensemble des acteurs agissants au niveau des territoires", a fait remarquer Mohssine Semmar, membre du Directoire de MedZ.

Le développement est donc un continuum d'écosystèmes qui doivent être travaillés dans le cadre d'alliances à des niveaux micro, macro et transversal pour définir des stratégies de développement adaptées tout en laissant libre cours à l'innovation, aux rêves raisonnés.

Depuis plusieurs années, les approches territoriales du développement ont été, progressivement, consacrées, notamment par le chantier de régionalisation avancée et, plus récemment, par le nouveau modèle de développement (NMD). Les territoires sont, désormais, reconnus comme "lieux d’ancrage du développement" et sont pris en compte dans les choix stratégiques du NMD.


Lu 780 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS