Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Renard tacle Zaki




Le sélectionneur du Maroc Hervé Renard s'est emporté contre un journaliste, et les observateurs du monde du football en général, après que l'un d'entre eux a vertement demandé à son homologue de la Côte d'Ivoire Michel Dussuyer s'il allait démissionner après la défaite (1-0), synonyme d'élimination de la CAN-2017.
"Pour l'instant, je suis extrêmement déçu parce que les objectifs ne sont pas atteints. On avait l'ambition de passer ce premier tour et conserver notre titre. La nuit va être difficile. Attendez demain", s'est contenté de répondre Dussuyer.
Hervé Renard, assis juste à ses côtés dans la salle de conférence de presse, n'a pas apprécié la manière.
"Si vous le me permettez, je crois être très bien placé pour parler, quand on vient dans une salle comme ça, ce n'est pas un tribunal, a lancé le technicien français en direction du journaliste en question. Vous avez un entraîneur, Michel Dussuyer, que je connais depuis très longtemps, qui est un homme remarquable. Jusqu'ici il s'est qualifié pour une Coupe d'Afrique, il a débuté les qualifications pour la Coupe du monde de la meilleure des façons".
"Il m'est arrivé exactement la même chose avec la Zambie en 2013, après le titre de 2012. On a fait trois matches nuls et on s'est retrouvé dehors. Alors, certes l'objectif pour la Côte d'Ivoire ne peut pas être une élimination au 1er tour. Seul le résultat vous fait dire des choses qui dépassent parfois vos pensées. Alors s'il vous plait, un peu de décence par rapport aux entraîneurs", a ajouté le technicien français, qui a connu avant son sacre en 2015 un traitement médiatique similaire.
"Il y a des gens qui m'ont dit que j'étais un entraîneur indigne d'entraîner la Côte d'Ivoire. Le problème c'est que trois semaines après, les mêmes gens dansaient sur les tables. Il faut arrêter de retourner votre veste à chaque fois", s'est-il encore indigné.
Le sélectionneur du Maroc, qui a enfin réussi à mener les "Lions de l'Atlas" au 2e tour d'une CAN pour la première fois depuis 13 ans, s'en est pris aux observateurs marocains qui n'ont pas cru en lui et qui ont critiqué ses choix avant la compétition.
"Des anciens joueurs, des anciens sélectionneurs qui donnent leur avis... Mais qu'ils fassent leur travail à l'endroit où ils sont d'abord! Ce qui m'horripile dans le football aujourd'hui, c'est que tout le monde a la solution", a-t-il lancé.
"J'attendais cette victoire pour vous faire ce cri parce que j'ai subi la même chose à Lille (limogé avant la trêve en 2015, ndlr). On ne m'a pas laissé le temps. Dans le foot, il faut du temps. Cette nouvelle génération (de la Côte d'Ivoire) en a besoin et elle gagnera de nouveau. Je peux vous l'assurer", a-t-il conclu.

Ils ont dit

Hervé Renard
(Sélectionneur du Maroc)

"Aujourd’hui nous avons battu une grande équipe mais nous devons rester réalistes. Il fallait optimiser nos efforts et je pense que les joueurs ont su le faire pour assurer la qualification. La stratégie était de ne pas les laisser jouer et les pousser à commettre des fautes. C’était un match très difficile mais tous les prochains matches seront pareils. Ce groupe est fait pour être d’un mental de fer et tous les joueurs l’ont été ce soir. En quart de finale nous aurons le droit légitime de rêver. Il y aura des équipes supérieures à nous mais une fois sur le terrain on est toujours proches de la qualification. Nous devons avoir les ressources nécessaires pour aller le plus loin possible. Notre prochain adversaire sera l’Egypte ou le Ghana. Contre les Black Stars, j’ai été toujours chanceux et j’espère que cette série se poursuive’’.

Michel Dussuyer
(Sélectionneur
de la Côte d’Ivoire)

‘’Je suis extrêmement déçu. Ma déception est immense. Nos objectifs n’ont pas été atteints, j’en prends acte et j’assume ma responsabilité. On verra de quoi sera fait demain’’.

Mehdi Benatia
(Capitaine des Lions de l’Atlas)

‘’Honnêtement, c’est un grand soulagement! car on ne nous attendait pas en quart de finale. Un grand bravo au groupe, il y a du cœur au sein de cette équipe et tout le monde a fait le maximum. Nous avions vraiment envie de gagner pour faire plaisir à tous les Marocains et ce n’est pas fini, nous sommes à deux matches d’un exploit (finale), à nous d’y croire jusqu’au bout.

Ghanem Saïss
(Milieu de terrain marocain)

‘’Cette qualification est un cadeau pour tous les Marocains qui l’attendaient depuis 13 ans. Nous sommes très contents même si on n’a pas fait un grand match, mais nous avons montré qu’on a du cœur et un bon état d’esprit. Il faut continuer sur ce chemin et continuer à travailler. C’est une nouvelle compétition qui commence. Tout est possible et on va essayer d’aller le plus loin possible’’.

Rachid Alioui
(Attaquant du Maroc):

"On attendait tous cette qualification, nous, les supporters, le peuple marocain. On est tous fiers d'y être arrivés, maintenant on espère aller au bout parce qu'on est là pour pouvoir la gagner aussi. (Sur son but) Le plus de beau de ma carrière ? Non, à Nîmes il y en a eu aussi (rires). C'est un but très important. Je suis très fier d'avoir réussi ce geste après c'est la récompense de tous les efforts de toute l'équipe."

Eric Bailly
(Défenseur de la Côte d'Ivoire)

"Personnellement je suis désolé parce que moi-même je sais comment les Ivoiriens nous supportent. Avant d'être footballeur j'ai été supporter, je sais ce qu'ils sont en train d'endurer. Vraiment, cela fait de la peine surtout étant champion d'Afrique. C'est ce qu'on s'est dit, ici après une coupe c'est fini, il faut enclencher d'autres aventures. C'est ce qu'on n'a pas compris. On a laissé passer les deux premiers matches. La qualification ne s'est pas perdue aujourd'hui mais depuis les premiers matches. On a voulu se rattraper mais c'était trop tard, les Marocains ont été vraiment intelligents. Ils nous ont attendus, été tenaces en défense et en contre-attaque ils nous ont mis un but".

 

Jeudi 26 Janvier 2017

Lu 983 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs