Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présentation à Marrakech de la Stratégie nationale de sécurité routière 2017-2026




La Commission régionale de sécurité routière de Marrakech-Safi a tenu, mardi au siège de la wilaya à Marrakech, une réunion dédiée à la présentation des axes de la Stratégie nationale de sécurité routière 2017-2026 et du premier Plan quinquennal de la sécurité routière 2017-2021.
Le chef de division de la sécurité routière au ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Azzedine Chahid, a indiqué dans un exposé que cette stratégie vise à réduire de 25% le nombre de morts dans les accidents de circulation à l’horizon 2021 et de 50% à l’horizon de 2026.
Il a en outre, relevé que cette stratégie se base sur cinq enjeux relatifs aux piétons, aux motocyclistes, aux accidents dans lesquels est impliqué un seul véhicule, au transport professionnel ainsi qu'aux accidents dont sont victimes les enfants de moins de 14 ans, ajoutant que le taux d’accidents de circulation en rapport avec ces enjeux atteint 87%, soit 3.000 morts du nombre global des décès des accidents de circulation au Maroc. Chahid a fait savoir que cette stratégie vise aussi à concentrer les ressources sur ces enjeux pour parvenir à réduire le taux d’accidents de 50% en adoptant des mesures réalistes et claires susceptibles de réaliser des résultats importants à l’horizon de 2021 et 2026.
Le responsable a tenu à rappeler qu’il sera aussi procédé à la mise en œuvre de cette stratégie au niveau local à travers l’élaboration d’un plan d’action dédié à la région, notant que Marrakech-Safi est une région marquée par le dynamisme de la sécurité routière et des acteurs locaux qui sont fortement impliqués dans cette stratégie.
Cette région du Royaume est classée, selon le responsable, deuxième compte tenu du nombre de morts des accidents de circulation enregistrés durant les cinq premiers mois de l’année en cours avec 208 morts, soit une légère hausse (+1,46%) en comparaison avec la même période de l’année précédente, et ce derrière la région de Casablanca-Settat (283 morts).  

Vendredi 18 Août 2017

Lu 457 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés