Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Premier League Manchester City en altitude, Tottenham tombe, United en fête




Manchester City a continué de survoler la Premier League en s'imposant à Leicester (2-0), alors que Tottenham a été forcé à un atterrissage d'urgence, battu par Arsenal (2-0) dans le derby du nord de Londres, samedi lors de la 12e journée de Premier League.
Manchester United a déballé ses cadeaux de Noël avec plus d'un mois d'avance lors de sa victoire contre Newcastle (4-1), puisque Paul Pogba et Zlatan Ibrahimovic ont fait leur retour sur le terrain après de longues absences.
De son côté, le champion en titre Chelsea a lui aussi rebattu les cartes dans le groupe de poursuivants en s'imposant avec autorité chez un West Bromwich à la dérive (4-0).
Au classement, les "Citizens" sont confortablement installés en tête (34 pts) devant les "Red Devils" (2es avec 26 pts). Les "Blues" remontent à la troisième place (25 pts).
Tottenham, coincé au quatrième rang (23 pts), voit Arsenal, Liverpool (vainqueur de Southampton 3-0) et le surprenant Burnley (victorieux de Swansea 2-0) revenir fort (tous à 22 pts).
Même José Mourinho a évoqué sa "grande émotion". Soirée spéciale à Manchester: tout a été parfait pour les "Red Devils".
Non seulement, Pogba a signé son retour après deux mois d'absence par un but et une passe décisive pour Martial, mais Ibrahimovic a rejoué pour la première fois depuis avril.
Mais ce n'est pas tout: Lukaku a enfin marqué après sept matches sans but et Martial a poursuivi sur sa lancée de France-Allemagne en marquant un cinquième but en championnat.
"Paul Pogba est d'une classe à part. Paul et Nemanja Matic (...) sont le moteur de cette équipe (...) C'était une grande performance de sa part", a savouré Mourinho, qui s'est dit "ravi" de voir marquer Lukaku.
"Nous ne pouvons jouer Manchester City que deux fois dans la saison. On essaiera de prendre des points dans ces matches-là. Mais en dehors de ça, nous ne maîtrisons rien", a philosophé le Portugais sur l'écart avec son rival et voisin Guardiola.
Les "Spurs" n'ont pas encore complètement conquis le nord de Londres: Arsenal a dominé Tottenham au terme d'un derby engagé.
Après plusieurs décennies dans la lumière, Arsenal, derrière Tottenham en championnat la saison passée pour la première fois en 22 ans, donnait l'impression de petit à petit glisser dans l'ombre de son voisin. Mais Arsène Wenger et ses joueurs ont prouvé samedi que les "Spurs" avaient encore du travail pour éclipser leurs rivaux.
Mustafi et Sanchez ont marqué dans un match largement dominé par les "Gunners". "Nous avons joué avec l'envie, la concentration, le désir d'être efficace et une bonne solidarité dès la première minute", a savouré Wenger.
"Nous n'écoutons pas le débat" autour d'Arsenal, a ajouté l'Alsacien, qui ne s'était pas imposé dans le derby depuis 2014. "Nous nous concentrons sur notre club et nous ne pouvons que donner la réponse sur le terrain."
Pour Tottenham, plombé par une paire Kane-Alli transparente, c'est une occasion ratée de mettre loin un autre prétendant à la tête. Et surtout, les "Spurs" ont maintenant douze points de retard sur l'invincible "City".
"Nous continuons sur notre bon rythme en termes de points et de jeu." Pep Guardiola ne s'emballe pas, mais les "Citizens" ont enchaîné une dixième victoire de suite en championnat, la seizième toutes compétitions confondues.
Un but de Jesus et un autre de De Bruyne ont eu raison des "Foxes" de Claude Puel.
Le match a toutefois laissé des traces, "City" a perdu Stones, blessé aux ischio-jambiers et absent pour "quatre à six semaines" selon Guardiola.
4-0 pour les "Blues" à West Bromwich, 3-0 pour les "Reds" contre Southampton: les poursuivants n'ont pas fait dans la mesure samedi.
Chelsea a détruit un "WBA" grâce à un doublé de Hazard et des buts de Morata et Alonso.
"Morata et Hazard ont une superbe connexion", a apprécié Antonio Conte. "Ils sont maintenant à 100% en forme. Il est parfois facile d'oublier que nous avons commencé la saison sans Hazard (blessé à une cheville, NDLR)."
Du côté d'Anfield, c'est Salah qui a régalé avec un doublé. Voilà désormais l'Egyptien en tête du classement des buteurs avec neuf unités. Et surtout, revoilà les "Reds" dans la course après un début de saison très moyen.

Libé
Lundi 20 Novembre 2017

Lu 170 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés