Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nasser Bourita : Les terroristes prêts à coopérer avec le crime organisé et les groupes séparatistes en Afrique

Forte participation du Maroc aux travaux de la réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech


Les groupes terroristes sur le continent africain se sont montrés prêts à coopérer avec les réseaux du crime organisé et les groupes séparatistes, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étrange, Nasser Bourita. “Cette tendance doit être surveillée attentivement car elle pénètre profondément les populations locales et exploite les frontières poreuses pour se déplacer librement et recruter des combattants”, a-t-il souligné à l’ouverture, lundi à Rome, des travaux de la réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech. Il a précisé qu’en moins de six ans, les attaques terroristes en Afrique sont passées de 381 (2015) à 7.108 (2020) avec une multiplication par neuf du nombre de victimes, passant de 1.394 morts à 12.519. Le monde prend place en Afrique avec des groupes terroristes actifs dans la moitié des pays africains”, a expliqué le ministre. Mettant l’accent sur l’impératif de maintenir une pression maximale sur l’entité terroriste, Nasser Bourita s’est félicité du soutien de la Coalition aux pays de la région dans deux domaines clés, en l’occurrence la collecte et la protection des preuves du champ de bataille et la nécessaire sécurité globale des frontières. “Nous restons prêts à soutenir ces efforts et à partager notre expérience, notamment en matière de sécurité et de gestion des frontières”, a-t-il assuré. Soulignant l’importance de consacrer autant d’efforts, sinon plus, à contrer le discours radical de Daech, qui alimente le recrutement à travers le monde, il a fait part de l’engagement du Maroc “à contribuer à cette entreprise avec son expérience singulière”. Nasser Bourita a également mis l’accent sur l’importance d’engager les partenaires africains dans la lutte contre le fléau du terrorisme, relevant que “les partenaires africains sont en effet les mieux placés pour connaître la menace dans leurs régions respectives et les capacités qui doivent être renforcées, afin d’assurer une défaite durable contre Daech”. La réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech a été organisée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de l’Italie, Luigi Di Maio, et par le Secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken. La coalition mondiale contre Daech a été créée en 2014 avec l’objectif de venir à bout de ce groupe terroriste. Elle rassemble aujourd’hui 83 pays et organisations internationales.

​Entretien entre le ministre des A.E et Antony Blinken

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a eu, lundi à Rome, un entretien avec le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken. Cet entretien, qui s’est déroulé en marge de la réunion ministérielle de la coalition internationale contre Daech, a porté sur le partenariat stratégique bilatéral et les moyens de le renforcer dans le cadre de la vision de SM le Roi Mohammed VI pour des relations multidimensionnelles fortes entre le Maroc et les États-Unis d’Amérique. Les deux parties ont également discuté des prochaines échéances bilatérales et de certaines questions régionales dans lesquelles le Maroc, grâce à la vision de S.M le Roi, joue un rôle important notamment en ce qui concerne le Moyen-Orient et la crise libyenne. A rappeler que Nasser Bourita et Antony Blinken avaient eu, le 30 avril dernier, un entretien téléphonique au cours duquel ils s’étaient félicités du partenariat stratégique robuste et durable liant depuis des décennies le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d’Amérique. A cette occasion, le secrétaire d’Etat américain avait loué les avancées réalisées par le Maroc durant les deux dernières décennies sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI en termes des réformes politiques, du progrès économique et du développement social. Antony Blinken avait, en outre, salué le leadership du Souverain dans la lutte contre les changements climatiques et l’investissement dans les énergies renouvelables, et la promotion de l’économie verte. Les deux responsables avaient également échangé autour des questions régionales d’intérêt commun, notamment la situation en Libye et au Sahel. A cet égard, Antony Blinken avait salué le rôle stabilisateur joué par le Maroc dans un voisinage empreint de turbulences.

Libé
Mercredi 30 Juin 2021

Lu 392 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS