Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Messi et Ronaldo, les maîtres de la Liga




L'un brille sur le terrain, l'autre en coulisses: Lionel Messi, renversant dimanche à Séville (2-1), a maintenu Barcelone à portée du Real Madrid en tête du Championnat d'Espagne. Et Cristiano Ronaldo, muet contre Leganes (3-0), a décroché une retentissante prolongation de contrat jusqu'en 2021.
Décidément, ces deux-là aiment se disputer la lumière. Quand Ronaldo fait les gros titres avec ce nouveau contrat madrilène au salaire sans doute mirobolant, Messi surgit dans le choc de la 11e journée pour sauver un Barça longtemps méconnaissable, avec un but et une passe décisive.
Au classement, le duo Real-Barça commence à se détacher en tête à un mois du premier clasico de la saison au Camp Nou, le 3 décembre.
L'équipe entraînée par Zinédine Zidane est leader (27 pts) avec deux longueurs d'avance sur celle de Luis Enrique (25 pts) mais les Barcelonais pourraient profiter du derby Atletico-Real lors de la prochaine journée, le 19 novembre, pour prendre les commandes.
Tombeur du Betis Séville 2-0, Villarreal (3e, 22 pts) a pour sa part doublé l'Atletico Madrid et le Séville FC (21 pts chacun) pour s'installer sur le podium.
C'est cruel pour Séville: l'équipe andalouse a fait boire la tasse au Barça pendant 40 minutes dans une rencontre endiablée, sous les yeux des acteurs de la série "Game of Thrones", en tournage dans la région et présents au stade Sanchez-Pizjuan.
Après l'ouverture du score de Vitolo (15e), les Andalous ont manqué plusieurs occasions très nettes. Et ont ainsi laissé dans le match une équipe catalane groggy après sa défaite mardi en Ligue des champions contre Manchester City (3-1).
Soudain, Messi est apparu. L'Argentin a égalisé contre le cours du jeu à la 43e, soit son 500e but sous le maillot barcelonais, matches officiels et amicaux confondus.
Puis le quintuple Ballon d'Or a offert la balle du 2-1 à Luis Suarez (63e) dans une fin de rencontre à l'avantage des Catalans. L'Argentin et l'Uruguayen sont co-meilleurs buteurs de Liga avec 8 buts.
"+Leo+ peut jouer dans n'importe quelle position, il fait la différence, s'est enthousiasmé Suarez. Sa capacité à adresser des passes entre les lignes nous a fait beaucoup de bien."
Mais les exploits de Messi balle au pied ne seront peut-être pas suffisants pour éclipser l'accord entre Ronaldo et le Real Madrid.
Ce nouveau contrat très attendu a presque fait oublier la maladresse du Portugais dimanche au stade Santiago-Bernabeu, où le Gallois Gareth Bale a fait la différence avec un doublé (38e, 45e+1). Alvaro Morata a ensuite scellé le score (76e).
Avant la signature hier, les termes de la prolongation de Ronaldo ne sont pas connus, mais ils risquent de susciter les mêmes spéculations que l'accord jugé mirobolant signé par Bale jusqu'en 2022.
En s'attachant "CR7" jusqu'à ses 36 ans, le Real a bétonné l'avenir de son meilleur buteur historique, auteur de 371 buts en 360 matches, et grand favori pour décrocher un quatrième Ballon d'Or en décembre.
Et tant pis si le Portugais, en méforme depuis le début de la saison, a encore été décevant contre Leganes.
Quatre jours après sa terne prestation en C1 face au Legia Varsovie mercredi (3-3), le Portugais a vite écopé dimanche d'un carton jaune pour protestation (17e) et il a raté la plupart de ses occasions (22e, 37e), montrant des signes d'agacement.
"Je ne le trouve pas préoccupé. Je le trouve très impliqué", a dédramatisé Zidane en conférence de presse, se disant heureux que Ronaldo "achève sa carrière ici".
L'autre motif de satisfaction pour l'entraîneur français, c'est que son équipe, invaincue depuis 28 rencontres, a enfin réussi à garder sa cage inviolée après 10 matches consécutifs avec au moins un but encaissé. Et le défenseur français Raphaël Varane a été très bon.
Reste à confirmer ce sursaut après la trêve internationale, dans le contexte toujours hostile du stade Vicente-Calderon de l'Atletico. Car Messi et le Barça sont en embuscade...

Mardi 8 Novembre 2016

Lu 648 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés