Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mauvaise soirée pour le Paris SG City se rapproche de la finale


Mauvaise soirée pour le Paris SG City se rapproche de la finale
En ratant complètement sa seconde période, le Paris Saint-Germain, battu 2-1 par Manchester City, s'est compliqué la route vers la finale de la Ligue des champions, mercredi en demi-finale aller. Les Parisiens devront aller chercher leur qualification à Manchester mardi au match retour pour espérer rencontrer en finale le 29 mai à Istanbul le vainqueur de l'autre demi-finale entre le Real Madrid et Chelsea, dont le premier acte s'est conclu mardi à Madrid sur un nul (1-1).

Le réveil de Kevin De Bruyne, auteur de l'égalisation (64) et la faillite des héros des quarts de finale ont précipité la chute du PSG, qui devra réussir un exploit pour disputer une seconde finale de C1 d'affilée et empêcher City de disputer la première de son histoire. Keylor Navas, éblouissant face au Bayern (3-2/0-1), s'est laissé piéger comme un débutant sur le centre-tir du Belge, Kylian Mbappé et Neymar sont passés à côté de leur match, et Idrissa Gana Gueye, énorme ratisseur contre Munich, a été exclu pour une intervention musclée sur la cheville d'Ilkay Gundogan (78). Le Sénégalais avait aussi commis juste avant la faute sur Phil Foden qui a coûté le magnifique coup franc direct de Riyad Mahrez (71). En sept minutes, le PSG a gaspillé le but d'avance de Marquinhos (15) et sa belle première période, où il avait éteint le jeu collectif de Man City, loin de ses standards avec 53% de possession. "Nous n'avons pas montré la même énergie avec le ballon, c'est la clef pour moi, car en première période, nous avons été bon dans la possession", a regretté Mauricio Pochettino pour expliquer la mauvaise seconde mi-temps de son équipe. Auteur d'un doublé à Munich, Kylian Mbappé était bien moins en verve mercredi, privé des espaces qu'il aime tant par le schéma mis en place par Pep Guardiola.

Sur son meilleur numéro du match, une série de crochets dans la surface, le champion du monde a failli trouver Marco Verratti mais l'Italien a été trop court pour couper son centre devant la ligne (56e). Neymar, insaisissable au quart retour, même s'il n'avait pas marqué, est passé encore plus nettement à côté de son match. Seul Angel Di Maria a été à la hauteur de sa réputation de "Fantastique". Très actif en défense, l'Argentin a aussi offert sur corner le but à la tête de Marquinhos, buteur pour son retour sur les terrains, trois semaines après être sorti blessé juste après avoir marqué à Munich. Le capitaine parisien avait déjà ouvert la voie en marquant le premier but contre Leipzig (3-0) l'an dernier en demi-finale après avoir égalisé au tour précédent contre l'Atalanta Bergame (2-1), mais cette fois-ci cela n'a pas suffi à Paris, victime du réveil tardif, mais létal, des stars de City. En première période, un pied - un peu haut - de Leandro Paredes devant Bernardo Silva (33) et le poing ferme de Keylor Navas devant Phil Foden (42) avaient stoppé les dangers des futurs champions d'Angleterre.

Mais City est revenu bien plus incisif après la pause. "Il fallait convaincre les joueurs de jouer comme on est, c'est comme ça que les choses deviennent plus faciles", a expliqué Pep Guardiola au sujet de la métamorphose de son équipe après la mi-temps. De Bruyne a d'abord égalisé d'un centre en cloche qu'ont laissé passer la charnière parisienne comme Navas. Il avait déjà martyrisé les Parisiens en marquant à l'aller comme au retour en quarts de finale de la C1 2016 (2-2/1-0). Puis Mahrez a rapproché les Sky Blues de leur première finale de Ligue des champions, celle après laquelle court Guardiola depuis cinq ans qu'il est aux manettes du club de Manchester. Mais il reste un match retour et des revanches à solder. Le City émirati a gardé son emprise dans le duel des nouveaux riches contre le Paris qatari, et "Pep" a pris l'avantage sur "Poche", qui l'avait éliminé en quarts il y a deux ans avec Tottenham (1-0/3-4). L'arc de triomphe dessiné dans les tribunes du Parc des Princes semble très loin... 

Ils ont dit

Mauvaise soirée pour le Paris SG City se rapproche de la finale
Mauricio Pochettino
Entraîneur du Paris SG
"Nous avons concédé deux buts sur des détails. Et juste avant leur deuxième but, nous aurions dûmarquer le deuxième. Peut-être qu'à 2-0 cela aurait été un match différent. Nous avons très bien joué mais en seconde période, la possession était pour eux. Mais ne tirons pastrop de conclusions parce que c'est un match qui s'est joué sur des détails. (Sur la baisse physique du PSG en seconde période)Oui, c'est possible. Peut-être que nous n'avons pas montré l'énergie nécessaire en seconde période. Nous avons commencé à perdre le ballon très rapidement et ils avaient la possession. C'est peut-être une possibilité. (Sur la terne soirée offensive du PSG) C'est le football et parfois ce n'est pas facile. Un match reste un match et je ne vaisrien dire à propos demesjoueurs. Leurs efforts ont été incroyables. Nous n'avons pas concédé beaucoup d'occasions, le match était équilibré et ce sont des détails qui ont fait la différence ce soir. Maintenant, nous croyons vraiment que nous pouvons réussir quelque chose de spécial là-bas (au match retour).Nous devons y croire, parce que si ce n'est pasle cas, ce sera difficile d'aller là-bas et de viser une place en finale."

Mauvaise soirée pour le Paris SG City se rapproche de la finale
Pep Guardiola
Entraîneur de Manchester City
"En première période, nous n'avons pas joué de la manière dont nous aurions dû le faire dans cette compétition.Chaque fois qu'on perdait le ballon, Mbappé, Neymar, Di Maria sont tellement dangereux...En seconde période, nous avons été plus agressifs sans la balle, plus intenses, et c'est comme ça que nous avons eu le ballon et nous avons pu marquer les buts nécessaires pour revenir à Manchester avec un bon résultat. Nous n'avons pas changé grand chose (à la pause), nous avons dit à nos joueurs de jouer leur football. Si on perd, on perd, mais il faut perdre en étant soi-même. (Sur la menace PSG au retour) Ils essaieront sans doute des choses mais la clé, c'est d'être à nouveau capables de jouer avec notre personnalité si nous voulons atteindre la finale."

Libé
Jeudi 29 Avril 2021

Lu 181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS