Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Maroc. Les nouvelles technologies stimulent l'apprentissage de la lecture

L’approche hybride a les faveurs des enseignants marocains du primaire qui la jugent efficace


Alain Bouithy
Jeudi 6 Octobre 2022

Maroc. Les nouvelles technologies stimulent l'apprentissage de la lecture

La combinaison entre l’enseignement expérientiel et l’utilisation des technologies de classe peut offrir une expérience éducative efficace notamment dans le processus d’apprentissage de la lecture, ont souligné les experts en éducation Dr. Mohammed Elmeski et Dr. Majda Brabije, lors d’une table ronde qui s’est tenue récemment à la Médiathèque de la Fondation de la Mosquée Hassan II, à Casablanca.

Commentant les résultats de l’étude menée par Epson Maroc au niveau des établissements du primaire des douze régions du Royaume et présentés à cette occasion, Dr. Mohammed Elmeski a indiqué que la majorité des enseignants sondés (71%) ont qualifié de plus efficace l’enseignement hybride.

Selon cet expert international de la réforme des systèmes éducatifs et de l’évaluation des programmes, 88% des enseignants du primaire interrogés ont soutenu que les activités expérientielles stimulent la curiosité et l’imagination à travers des jeux de rôle et un environnement riche en littératie.

 

Au cours de cette rencontre, organisée par Epson Maroc et placée sous la thématique «Approches hybrides et expérientielles dans l’apprentissage de la lecture», il a été rappelé qu’en dépit du fait qu’elle a perturbé le fonctionnement des écoles et déstabilisé les méthodes d’enseignement et les pratiques pédagogiques, la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 a cependant « ouvert la voie à des opportunités où technologie et éducation se conjuguent pour donner lieu à un système hybride alliant innovation et efficacité».

L’enquête, qui entendait explorer les nouvelles possibilités offertes par les nouvelles technologies et dresser un état des lieux, notamment en termes de ressources et outils technologiques mis en place pour l’apprentissage de la lecture, a en outre révélé que près de 88% des enseignants jugent la disponibilité de la bibliothèque et des manuels scolaires d’une extrême importance.

On y apprend par ailleurs que près de 80% des enseignants confient qu’une imprimante est un outil indispensable en classe pour la production de supports pédagogiques. Ces derniers affirment qu’il permet aux élèves d’acquérir les compétences en lecture à travers des exercices de découpage, coloriage ou d’activités d’illustration sur les tableaux d’ancrage ou autres supports, rapporte Dr Mohammed Elmeski qui a mené cette enquête.

Si près de 60% d’entre eux estiment que l’utilisation d’un vidéoprojecteur est importante dans l’assimilation des mêmes compétences, plusieurs enseignants ont soutenu que la progression en lecture n’est pas une simple fonction d’accès à un livre ou un espace de lecture.

Ainsi, comme l’a souligné l’ancien chercheur principal aux American Institutes for Research et coprésident de l’édition 2020 du Congrès international pour l’efficacité et l’amélioration des écoles, «il est essentiel de tirer parti de tous les soutiens familiaux, communautaires et scolaires pour combler l’écart entre les quelques enfants qui maîtrisent la lecture et les autres qui peuvent à peine lire une phrase correctement en sixième».

Selon Dr Mohammed Elmeski, qui a obtenu son doctorat en éducation comparée, développement international et en évaluation de programmes à l’Université du Minnesota (USA), l’« objectif ultime est de construire des écosystèmes plus inclusifs où chacun a la chance d’apprendre, et où les outils en place sont sélectionnés parce qu’ils représentent une valeur ajoutée pour les apprenants, et non pas parce que c’est tout ce qu’il y a au menu».

Pour l’expert international dont la participation à cette table ronde s’inscrit dans l’effort national et international de la promotion de la lecture et particulièrement de l’équité dans la lecture, cela s’appelle tout simplement «passer d’un apprentissage par coïncidence à un apprentissage de qualité par design», a-t-il indiqué relevant qu’une des priorités de la réforme de l’éducation nationale demeure la maîtrise des compétences en lecture.

Dans le registre des préoccupations, on retiendra que l’enquête a révélé que seuls 27% des enseignants sondés déclarent avoir une bibliothèque appropriée et environ 30% confirment la disponibilité d’une imprimante.

S’exprimant à son tour, Dr Majda Brabije a d’emblée tenu à rassurer l’assistance sur le fait que les problèmes soulevés dans le domaine de l’apprentissage et le retard observé au niveau national sur certaines questions en lien avec ce secteur ne sont pas une réalité propre au Maroc.

Cela étant dit, s’il est admis que la crise mondiale des apprentissages compromet les chances de réussite, l’enseignante chercheure et experte internationale en éducation et développement des compétences, a insisté sur le fait que « la lecture est une compétence particulièrement importante à maîtriser, comme l’a souligné la Banque mondiale en 2019».

Pour la neuroformatrice, arrivée 9ème au niveau mondial et première en Afrique et dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) lors du championnat du monde de lecture rapide et de Mind mapping, il ne fait aucun doute qu’«elle élargit le champ des possibles et constitue le socle sur lequel tous les autres apprentissages viendront s’ancrer».

Saluant l’effort qui a été fourni pour réunir ce panel d’experts autour d’une «bonne cause», à savoir l’apprentissage de la lecture, Dr Majda Brabije a souligné que cette problématique constitue un défi majeur du 21ème siècle pour plusieurs pays et que «la crise mondiale des apprentissages compromet les chances de réussite».

Aussi, la tenue de cette table ronde a permis de comprendre qu’on est face à «une compétence clef à développer, parce que c’est le socle sur lequel se bâtit le reste des apprentissages. C’est aussi une sorte de pont entre les différentes nations», a-t-elle conclu.

Il est à noter que les résultats d’une autre enquête menée également par Epson auprès de 3.460 personnes travaillant dans le secteur de l’éducation en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, rejoint le constat selon lequel l’apprentissage est un processus socio-constructif qui se nourrit de l’interaction et la diversification des ressources disponibles et où la technologie a le potentiel d’offrir d’immenses possibilités. Cette autre étude a clairement montré que la pression s’accentue pour une meilleure offre technologique dans les écoles.

En ce qui concerne le Maroc, l’étude révèle que 70% des personnes sondées soutiennent que l’un des éléments clés du bon fonctionnement d’un environnement d’enseignement hybride est une utilisation accrue de la technologie numérique.

Les résultats de l’enquête montrent que 84% d’entre elles estiment que les étudiants s’attendent à des niveaux d’utilisation de la technologie plus élevés aujourd’hui qu’auparavant tandis que 90% recherchent de meilleurs moyens de collaborer et de susciter l’engagement des étudiants.

A rappeler que près de 60% des sondées s’inquiètent du fait que l’on ne tienne pas suffisamment compte de la manière dont la technologie améliorera l’offre d’enseignement avant l’achat. Cela dit, 80% affirment que l’utilisation d’une bonne technologie peut contribuer à faire participer la classe.

Cette analyse ne peut laisser indifférent la multinationale Epson. Il faut dire que le leader technologique mondial revendique plus de 40 ans d’expérience dans le secteur de l’éducation et fournit une technologie qui soutient l’enseignement et l’apprentissage.

«Notre collaboration avec des experts mondiaux au travers de l’enquête menée au Maroc a mis en exergue l’importance d’introduire la technologie dans le système éducatif», a confié Chorouq Machtache, responsable commerciale chez Epson Maroc estimant que l’entreprise a su démontrer au travers de cette rencontre son engagement dans le secteur de l’éducation.

Alain Bouithy



Lu 1818 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Avril 2024 - 15:39 Semaine nationale de vaccination

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          





Flux RSS
p