Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Liga : Barça et Real étirent le plaisir jusqu'au bout




Avec un triplé de Neymar, Barcelone a étrillé Las Palmas 4-1 dimanche en Championnat d'Espagne, aussitôt imité par le Real Madrid contre Séville (4-1). Et l'incertitude persiste avant l'ultime journée, avec avantage aux Madrilènes, qui peuvent s'envoler mercredi en match en retard à Vigo.
C'est officiel, la Liga se jouera dimanche prochain lors de sa 38e et dernière journée. Et même si le Barça (1er, 87 pts) conserve la tête à la différence de buts particulière, le Real (2e, 87 pts) garde son destin en main: l'équipe de Zinédine Zidane n'a besoin que de quatre points sur ses deux derniers rendez-vous pour décrocher le titre, quand son adversaire catalan n'a plus qu'un seul match à jouer.
"Gagner le Championnat en Espagne n'a rien de facile. Nous nous en approchons chaque jour", s'est réjoui Zidane. "Mais finir le travail, c'est la chose la plus difficile à faire donc on va rester concentré."
L'identité du troisième et du quatrième, elle, est déjà connue: l'Atletico Madrid (3e, 75 pts) a neutralisé le Betis Séville (1-1) pour s'assurer une qualification directe pour la Ligue des champions, tandis que le Séville FC (4e) devra passer par un barrage après sa défaite face au Real.
En bas de tableau, on connaît aussi les trois relégués: le Sporting Gijon a battu en vain Eibar (1-0) et accompagnera à l'étage inférieur Grenade et Osasuna, déjà condamnés.
Pour le titre, c'est le Real qui reste en pole: jouant leur dernier match de la saison au stade Santiago-Bernabeu, les hommes de Zidane ont rapidement plié l'affaire grâce à un coup franc joué en filou par Nacho (10e) alors que le mur n'était pas encore formé, puis un doublé de Cristiano Ronaldo d'un but opportuniste (23e) puis une splendide reprise instantanée du gauche dans la lucarne (78e), soit ses 400e et 401e buts sous le maillot du Real. Toni Kroos a clos le score (85e).
Séville, de son côté, a trouvé deux fois les montants (20, 32e) par Stevan Jovetic, lequel a fini par réduire le score d'une frappe placée (49e).
Le Real en profite pour enchaîner son 62e match officiel consécutif avec au moins un but inscrit, effaçant le record établi par le Bayern Munich dans les grands championnats européens (61 matches en marquant).
Ce net succès récompense les choix de Zidane, qui a une nouvelle fois fait tourner son effectif après la qualification mercredi pour la finale de la Ligue des champions aux dépens de l'Atletico Madrid (3-0, 1-2).
Et "Zizou" a aussi eu une attention louable envers James Rodriguez et Alvaro Morata, annoncés sur le départ cet été, en les remplaçant pour leur permettre de recevoir une ovation d'adieu.
Désormais, les champions d'Europe vont aborder leur match en retard mercredi soir sur le terrain du Celta Vigo, qui peut leur offrir un avantage décisif avant d'aller à Malaga dimanche prochain. Et entretenir le rêve d'un fabuleux doublé Liga-C1, le premier pour le Real depuis 1958...
Le Barça, de son côté, en est réduit à battre Eibar le week-end prochain et à espérer. "Si nous, nous avons perdu certains matches, n'importe quelle autre équipe peut perdre", a résumé l'entraîneur barcelonais Luis Enrique.
En déplacement à Las Palmas dimanche soir, son équipe a gagné dans le sillage de Neymar, buteur au bout d'une contre-attaque splendide (25e), d'une tête piquée (67e) et enfin d'un petit ballon glissé sous le gardien (72e). Et le Brésilien a aussi réussi une merveille d'ouverture dans l'espace pour Suarez (27e).
Entre-temps, Pedro Bigas avait marqué pour Las Palmas (62e) et le Français Lucas Digne, gaucher improvisé latéral droit dans une défense décimée, aurait pu être exclu pour avoir fauché en position de dernier défenseur l'attaquant canarien Jesé, prêté par le Paris SG (7e).
Désormais, le Barça va croiser les doigts. Et Luis Enrique, ex-technicien du Celta Vigo, sera de tout coeur avec son ancienne équipe mercredi face au Real Madrid, en espérant un improbable retournement de situation.

Mardi 16 Mai 2017

Lu 266 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés