Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les cancans de la CAN




Florilège des choses vues et entendues, dans les coulisses de la Coupe d'Afrique des nations 2017.

Contretemps.
La sélection du Ghana s'est rendue sur le mauvais terrain d'entraînement jeudi à Port-Gentil. Informée de l'erreur une fois sur place, elle a essayé de rallier les installations d'un club de sport dans les parages, avant finalement d'aller sur le terrain annexe du stade, où elle aurait dû initialement se rendre. Sauf que les Black Stars ont dû attendre pendant une heure car l'Ouganda utilisait déjà ce terrain. Un classique de la CAN...

Zoo.
Si les joueurs du Ghana et de l'Ouganda s'ennuient dans l'hôtel qu'ils partagent près de la raffinerie de pétrole à Port-Gentil, ils peuvent toujours visiter le zoo attenant. L'établissement est censé abriter un gorille et des crocodiles, mais l'AFP n'a pas pu en apercevoir en parcourant le zoo très peu fréquenté cette semaine.

Prononciation.
 Il ne faut pas écorcher les patronymes congolais. C'est en substance le message envoyé par les journalistes de la RDC après que l'officier presse de la CAF a eu du mal à prononcer le nom de famille de Cédric Bakambu, le buteur des "Léopards". "BA-KAM-BU" ont-ils répété en chœur à plusieurs reprises sous les sourires mi-gênés mi-amusés du principal intéressé. Sur son site Internet, la CAF avait déjà baptisé Dieumerci Mbokani en "Dieudonné Mbokani". L'erreur n'est toujours pas résolue.

Belle-famille.
"Je fais un petit coucou à ma belle-famille, qui est algérienne". Le milieu tunisien Naïm Sliti a eu une pensée pour la famille de sa femme après avoir battu les Fennecs avec les Aigles de Carthage (2-1). Succès auquel il a personnellement contribué en inscrivant notamment le but du 2-0, sur penalty. La veille, il avait lancé en riant, en conférence de presse, que c'était déjà "la guerre" dans son couple en vue du match entre les deux pays voisins.

 

Samedi 21 Janvier 2017

Lu 444 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs