Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les activités non agricoles affichent des résultats encourageants

Des évolutions confortées par les fondamentaux du marché intérieur


Libé
Jeudi 27 Mai 2021

Les activités non agricoles affichent des résultats encourageants
Les activités non agricoles ont montré des résultats encourageants au titre du premier trimestre 2021, selon une analyse de la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Des résultats corroborés par « les indicateurs du secteur extractif, du BTP, de certaines branches du secteur industriel et, dans une moindre mesure, du secteur de l’énergie électrique », a souligné la DEPF dans sa dernière note de conjoncture (N°291).

En effet, au terme du premier trimestre, les données recueillies laissent apparaître : une bonne performance de la production de phosphates et dérivés ; une hausse significative des ventes du ciment, notamment à fin avril 2021, le maintien de la reprise de l’activité manufacturière ainsi qu’une légère amélioration de la production de l’énergie électrique.
Ainsi, « le secteur extractif a clôturé le premier trimestre 2021 sur une hausse de la production de phosphate roche, principale composante du secteur, de 6,6%, après une quasi-stagnation l’année précédente (+0,1%), a indiqué la DEPF relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration.

Dans son analyse, il ressort que la production des dérivés de phosphate s’est de son côté renforcée de 6,4%, après +7,3% un an plus tôt, suite à la consolidation de la production de l’acide phosphorique de 11,5% et de celle des engrais de 3,4%.

Principal baromètre du secteur du BTP, le ciment a vu le volume de ses ventes plus que doublé (+111,6%) au cours du mois d’avril 2021, après un recul de 55,6% en avril 2020.

Il est à noter que « cette évolution a concerné l’ensemble des segments, notamment, la distribution (+85,3%), le bêton prêt à l’emploi (+276,1%), le bêton PREFA (+136,4%), le bâtiment (+184,8%) et l’infrastructure (+49,2) », comme l’a fait savoir la DEPF. Et de relever que la croissance des ventes de ciment a été portée à +19,5% au terme des quatre premiers mois de l’année, après +3,9% à fin mars 2021 et ce, après avoir enregistré un repli de 20,8% à fin avril 2020 et une hausse de 6,2% à fin avril 2019.

En ligne avec l’atténuation du repli de sa valeur ajoutée, « l’activité du secteur manufacturier a affiché des signes de redressement à partir du T3-2020, passant de -22% au T2-2020, à -2,6% au T3-2020 et à -1,6% au T4-2020 », a d’emblée rappelé la DEPF.

Dans sa note, la DEPF précise ensuite que « la performance du T4-2020 a résulté essentiellement de l’amélioration de la valeur ajoutée de l’industrie chimique et para-chimique de 9,6% et de celle de l’industrie alimentaire de 2,6% ».

S’appuyant également sur les résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib, qui attestent de la poursuite de l’amélioration de l’activité du secteur, au cours de ce trimestre, la Direction des études et des prévisions financières a en fin de compte estimé que cette reprise se serait maintenue au premier trimestre 2021.

Signalons en outre qu’au titre du mois de mars, comparativement au mois précédent, la production et les ventes auraient enregistré une augmentation dans l’«agro-alimentaire», la «chimie et parachimie» et la «mécanique et métallurgie», une stagnation dans le «textile et cuir» et une baisse dans l’«électrique et électronique». Et la DEPF d’ajouter, par ailleurs, que la hausse des ventes aurait concerné aussi bien le marché local qu’étranger.

Après un recul de 2,2% à fin février 2021 et de 3,1% à fin mars 2020, la production de l’énergie électrique s’est accrue de 0,7% au terme du premier trimestre 2021.

Pour la DEPF, « cette évolution est attribuable à la hausse de la production privée de 3% et de l’apport des tiers nationaux de 13,2%, atténuée par la baisse de la production de l’ONEE de 6% et de celle des énergies renouvelables relatives à la loi 13-09 de 4% ».

Notons que pour le seul mois de mars 2021, la production de l’énergie électrique s’est améliorée de 6,7% comparativement au mois de mars 2020, selon la note de conjoncture.
Il faut toutefois constater que l’évolution de l’activité du secteur touristique reste toujours négative au premier trimestre et qu’en dépit de la bonne tenue du segment de télécommunications, celle du secteur des postes et télécommunications enregistre un léger recul à fin 2020.

En revanche, on note un regain de la bonne dynamique du trafic portuaire au mois de mars. En effet, « après les replis enregistrés en janvier et février 2021, le trafic portuaire au sein des ports gérés par l’ANP a repris son évolution favorable au cours du mois de mars 2021, enregistrant une hausse de 9% », relève la DEPF.
 
Alain Bouithy
 
 
 
 
 
 


Lu 699 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS