Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le PNB du Crédit Agricole du Maroc bondit de 9% en dépit de la crise

Une performance liée essentiellement à la progression de la marge d’intérêt et du résultat sur opérations de marché




Malgré la conjoncture économique et sociale fortement impactée par les retombées de la pandémie de Covid-19, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a réalisé une performance en portant son produit net bancaire à 2,1 milliards de dirhams, soit une progression de 9% au terme du premier semestre 2020. Cette performance est liée essentiellement à la progression de la marge d’intérêt et du résultat sur opérations de marché.

Par ailleurs, le Groupe a affiché un résultat net consolidé de 418 millions de dirhams (+3%) et un résultat net part du Groupe de 449 millions de dirhams (+10%) et ce, hors impact de la contribution de la banque au Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie et du provisionnement supplémentaire au titre du « Forward Looking » en anticipation des risques futurs liés à l’impact de la crise. Grâce à la stratégie commerciale adaptative qu’il a déployée et à la dynamique engagée aussi bien pour la clientèle rurale, qui reste sa priorité absolue, que la clientèle urbaine, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a atteint 87 milliards de dirhams (+3%) d’encours d’épargne mobilisée et a hissé l’encours du financement de l’économie à 89 milliards de dirhams (+6,4%).

Au niveau des comptes sociaux, le produit net bancaire de la banque (2 milliards de dirhams) et son résultat net (250 millions de dirhams, hors impact du don au fonds Covid-19) marquent des progressions respectives de 12% et 4% au titre du premier semestre 2020, et ce grâce, d’une part, à la maîtrise du coût des ressources et à la progression de l’encours des crédits à l’économie qui ont permis d’enregistrer une croissance de la marge d’intérêt, et d’autre part, à la progression du résultat sur opérations de marché.

En constatant une provision supplémentaire de 350 millions de dirhams au cours du premier semestre 2020, la banque a renforcé les provisions pour risques généraux en les portant à 1,3 milliard de dirhams, soit 1,5% de l’encours sain des crédits à la clientèle. Après avoir contribué à l’opération «Tadamoun» pour la distribution des indemnités CNSS et des aides financières servies par le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie, auquel il a lui-même participé à hauteur de 200 millions de dirhams, le Groupe Crédit Agricole du Maroc s’implique dans le plan national de relance économique.

Ainsi, durant le premier semestre 2020, il a confirmé son engagement indéfectible envers le tissu économique en général et le monde rural et agricole en particulier, à travers la poursuite des offres « Intelaka » entrant dans le cadre du programme national «Al Moustatmir Al Qaraoui» pour l’accompagnement et le financement des petites entreprises et porteurs de projets éligibles dans le monde rural; la mobilisation d’une enveloppe supplémentaire de crédits de 1,5 milliard de dirhams pour pallier les effets de la baisse de la pluviométrie sur les exploitants; la signature d’une ligne de crédit de 560 millions de dirhams (50 millions d’euros) avec l’Agence française de développement (AFD) pour le financement des projets énergétiques des exploitations agricoles et des unités agro-industrielles privées en zone rurale; le report des échéances de crédit pour soutenir et accompagner ses clients vulnérables impactés par la crise sanitaire ainsi que la mise en place de produits dédiés pour la préservation du tissu économique afin de soutenir les entreprises en difficulté et leur permettre de faire face aux versements des salaires et paiement des fournisseurs.

 

La CTM alerte sur ses résultats 2020

CTM a réalisé au cours du premier semestre 2020 un chiffre d’affaires en baisse de 48,9%, sous l’effet de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, indique l’entreprise dans un communiqué.
Les circonstances exceptionnelles engendrées par la pandémie, le confinement instauré et la suspension totale du transport public de voyageurs entre le 20 mars et le 25 juin 2020, ont eu un impact significatif sur l’activité de la CTM au cours du premier semestre 2020, souligne l’entreprise dans un profit warning sur ses résultats 2020. Le résultat net social de la CTM devrait enregistrer un déficit de l’ordre de 17,2 millions de dirhams (MDH) à fin juin 2020 sous l’effet de l’arrêt de l’activité pendant une période de près de trois mois, précise-t-elle. Le résultat consolidé de la CTM devrait quant à lui afficher un déficit de l’ordre de 55,2 MDH à fin juin 2020. Dans ce contexte difficile, la CTM assure qu’elle s’appuiera sur ses fondamentaux financiers pour surmonter l’impact de cette pandémie et reste pleinement mobilisée pour satisfaire les besoins de ses clients et assurer la continuité de ses activités.

Libé
Dimanche 11 Octobre 2020

Lu 545 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.