Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc, première destination des étudiants gabonais




Le Maroc a offert, pour l'année 2020, 150 bourses aux nouveaux bacheliers gabonais à travers l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), faisant du Royaume la première destination des étudiants gabonais, a indiqué l’ambassadeur du Maroc au Gabon, Abdellah Sbihi. Selon un communiqué de l’ambassade du Maroc, il a souligné, vendredi, lors d’un entretien avec la Directrice générale de l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG), Sandra Flore Mambari Pinze Abessolo, que "le nombre des bourses dans l’enseignement supérieur public offert par le Royaume du Maroc à travers l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) a évolué positivement de 60 en 2016 à 150 en 2020". Et de poursuivre que "130 bourses sont réservées à la formation universitaire et 20 à la formation professionnelle. Ce nombre élevé des bourses fait du Royaume la première destination des étudiants gabonais". Lors de cette entrevue, "les deux personnalités ont convenu ensemble de se réunir régulièrement pour un suivi permanent afin que l’engouement pour la destination estudiantine au Maroc demeure à son plus haut niveau conformément aux relations exemplaires entre les deux pays", relève le texte. Pour ce faire, l’ambassadeur du Maroc a précisé que "deux vols spéciaux directs Libreville-Casablanca-Libreville avec la compagnie aérienne Royal Air Maroc sont opérationnels une fois par semaine afin de permettre aux étudiants de se rendre au Royaume auxquels il faut ajouter un accompagnement et un suivi très rigoureux mis en place en raison de la pandémie de la Covid-19".

Libé
Lundi 19 Octobre 2020

Lu 295 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Novembre 2020 - 17:13 Trois cliniques sanctionnées