Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le CNDH ambitionne de transformer les centres de détention irréguliers en centres de vie




La présidente du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Amina Bouayach, a annoncé quelques éléments de la stratégie du Conseil concernant le suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’IER dans le domaine de la préservation de la mémoire et de la réparation collective, et ce lors de la cérémonie d’installation des membres de la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de Drâa-Tafilalet qui a eu lieu jeudi dernier (8 octobre) à Errachidia.

Selon un communiqué duCNDH,Amina Bouayach a choisi cette région pour annoncer ces éléments de la stratégie du Conseil vu le symbolisme historique et juridique de ladite région. La présidente du CNDH a souligné que l’objectif de cette stratégie est de convertir les centres de détention irréguliers et de disparitions forcées en espaces culturels et sociaux et en centres de préservation de la mémoire, ce qui signifie qu’ils deviendront des centres de vie afin que ce qui s'y est passé ne se répète plus. Et pour la mise en œuvre de cette stratégie, la présidente du CNDH et des représentants des secteurs gouvernementaux concernés et des autorités locales ont effectué une visite sur le terrain pour s’enquérir de l'état d'avancement des travaux de réaménagement de l'espace de Tazmamart.

Ace propos, la présidente du CNDHa affirmé que la gestion de ces installations se fera en partenariat et en coopération avec les habitants et les associations de victimes.

Selon la même source, le CNDH continuera à visiter le reste des sites de mémoire à KelaatM'Gouna et à Agdez, et effectuera des visites de terrain au niveau national dans les différents lieux de conservation de la mémoire. Dans ce cadre, le CNDH organisera cette semaine une rencontre avec les partenaires de la création du musée Al Hoceima et de la réhabilitation du cimetière des victimes des événements de 1981 et du cimetière de Nador, et ce dans le but de transformer les espaces d'isolement en espaces intégrés à leur environnement local et national.

Le CNDH rendra public début 2021 un rapport détaillé sur le suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’IER concernant la préservation de la mémoire et la non-répétition des violations, la réparation individuelle et collective, ainsi que celles liées aux réformes constitutionnelles législatives et institutionnelles. En plus, un colloque international sur la préservation de la mémoire sera organisé au début de l'année prochaine avec la participation des parties concernées ainsi que des acteurs et des experts nationaux et internationaux.

M.T



 

M.T
Dimanche 11 Octobre 2020

Lu 347 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Octobre 2020 - 19:51 Nouvelles restrictions au niveau du Grand Casablanca

Jeudi 22 Octobre 2020 - 20:20 Les nouveaux avocats d'Agadir prêtent serment