Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La situation sanitaire de plus en plus inquiétante

Lors des deux dernières semaines, les cas Covid+ ont augmenté de 6,4%



On se doutait bien que les dernières semaines n’ont pas été dans le sens d’une amélioration de la situation sanitaire. Après la présentation du bilan bimensuel de la situation épidémiologique dans le Royaume, le doute n’est plus permis. En effet, Abdelkrim Meziane Bellefquih, chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l'épidémiologie et de lutte contre les maladies, a confirmé les pires craintes en assurant, chiffres à l’appui, que l’évolution négative de la situation sanitaire nécessitait “davantage de vigilance et de respect des mesures préventives pour maintenir les acquis”. Et pour cause, Abdelkrim Meziane Bellefquih a indiqué que cette dernière semaine du mois de mars était la quatrième où les cas Covid+ étaient en hausse. Pis, lors de la dernière quinzaine, les cas d’infection au nouveau coronavirus ont augmenté de 6,4%. En outre, le taux de reproduction, soit le nombre moyen de personnes qu'une personne contagieuse peut infecter, s’établit à 1,06, au-dessus du taux de reproduction (1) censé garantir une évolution positive de la propagation du Sars-Cov2 dans le pays ou, du moins, un statu quo en espérant des guérisons. En revanche, les points positifs du bilan épidémiologique des deux dernières semaines sont illustrés par des cas actifs en baisse. Ces derniers s'établissent actuellement à 3.364 cas, alors qu’il y a une quinzaine de jours, les autorités sanitaires en dénombraient 4.237, soit une diminution de 20,1%. Mais dans l’ensemble, la situation demeure préoccupante. Les cas critiques ont augmenté de 4,5%. Désormais, 419 cas critiques sont recensés contre 401, il y a deux semaines. Finalement, à la lumière de ses éléments, les multiples décisions prises par les autorités sanitaires ces deux dernières semaines ont un sens. Rappelons que la semaine dernière, le lycée Descartes de Rabat a fermé ses portes en raison de la détection de plusieurs cas Covid+. Cette semaine n’est pas en reste. Elle a commencé avec la suspension des liaisons aériennes entre le Maroc et l’Espagne, augmentant ainsi le nombre de pays figurant dans la liste rouge du Maroc à 37, avant que l’Exécutif ne décide de mettre la ville de Dakhla sous cloche. Un confinement de 72 heures, en réaction à l’apparition d’un foyer de 49 cas de contamination au variant anglais du Covid-19, 20% plus contagieux que toute autre mutation du SarsCov2. 

C.E
Jeudi 1 Avril 2021

Lu 206 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >


Flux RSS