Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Banque Mondiale récompense des femmes entrepreneurs à Casablanca

Consécration des candidates agissant en faveur d’un avenir résilient dans la région MENA




La Banque Mondiale récompense des femmes entrepreneurs à Casablanca
Une cérémonie de remise de prix aux femmes entrepreneurs qui se sont distinguées dans leurs domaines en agissant pour un avenir résilient dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) a été organisée, dimanche à Casablanca, à l'initiative de la Banque mondiale (BM).
La finale du concours "WeMENA", une initiative régionale de la BM menée avec le soutien de la « Facilité mondiale pour la prévention des catastrophes et le relèvement » (GFDRR), a permis de sélectionner quatre lauréates (Maroc, Palestine, Liban et Egypte) parmi les 200 femmes entrepreneurs de la région ayant participé au concours, qui ont partagé la somme de 150.000 dollars, rapporte la MAP.
Le concours WeMENA récompense des projets innovants conçus pour faire face aux grands enjeux de développement urbain auxquels est confrontée la région MENA dans les secteurs des transports, de l’énergie, des infrastructures et du développement durable.
A Casablanca, les 30 dernières finalistes ont l’occasion de rencontrer des investisseurs, des mentors et des membres du personnel de la Banque mondiale, soit autant d’acteurs qui pourront guider, promouvoir et soutenir financièrement leurs projets. En 2015, l’initiative WeMENA avait déjà permis de donner un coup d’accélérateur à sept entreprises dirigées par des femmes à Beyrouth, au Caire et à Djibouti. En 2016, elle a été étendue pour inclure désormais huit villes de la région MENA : Byblos et Beyrouth (Liban), Amman (Jordanie), Ramallah (Cisjordanie), Le Caire et Alexandrie (Egypte), Tunis (Tunisie) et, enfin, Casablanca — un développement qui s’est accompagné d’une hausse considérable du nombre de participantes.
L’initiative WeMENA a pour objectif d’apporter des solutions à trois grands défis auxquels est confrontée la région MENA. En premier lieu, elle vise à promouvoir les femmes entrepreneurs et les entreprises dirigées par des femmes dans une région où le taux d’activité féminine est deux fois moins élevé qu’ailleurs dans le monde. Elle s’attache aussi à créer de nouvelles voies vers l’emploi par le biais de l’entrepreneuriat dans une région marquée par de forts taux de chômage et entend soutenir des stratégies de préparation au changement climatique et renforcer la résilience des villes dans une région exposée à des chocs et des tensions multiples : catastrophes naturelles, inondations et sécheresses, pannes d’électricité, crises migratoires ou encore troubles sociaux.

Mardi 2 Mai 2017

Lu 953 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.