Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’OMDH critique les voix dissonantes qui véhiculent un discours de haine et de rancune




L’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH) a affirmé que « le dialogue des religions et le rapprochement entre les cultures des peuples et des nations contribuent à l’édification d’un monde où règnent la paix, l’harmonie, la cohabitation et la tolérance entre les êtres humains quelles que soient leurs religions et croyances ».
Dans un communiqué rendu public à l’issue de la réunion du bureau exécutif de l’OMDH tenue samedi dernier, cette ONG a dénoncé « les appels à la haine et la rancune qui menacent le droit à la différence, la liberté d’opinion et d’expression et la liberté de culte». L’OMDH fait allusion ici aux quelques voix dissonantes et malencontreuses qui ont critiqué la visite historique du Pape François au Maroc.
Concernant la question d’enseignement, l’OMDH a appelé toutes les parties et tous les acteurs à assumer « leurs responsabilités pour garantir le droit des enfants à un enseignement de qualité, au respect du temps scolaire et à la préservation des acquis des citoyennes et citoyens dans le domaine de l’éducation et de la formation ». En plus, elle a insisté sur la nécessité de mettre fin aux clivages idéologiques « car le but du système d’éducation  et de formation est principalement d’offrir un enseignement qui prendrait en compte l’égalité des chances entre tous les enfants de la nation ».
L’OMDH a également appelé à la nécessité de prendre des mesures pour résoudre plusieurs conflits et rechercher des solutions politiques en vue de préserver la paix sociale. En ce sens, elle exhorté les autorités à « la libération des détenus des mouvements de protestation sociale ». Et d’ajouter : « Il faut chercher des réponses réalistes, efficaces et positives pour l’effectivité des droits en vue de surmonter la tension sociale et de s’engager à réaliser les plans de développement programmés dans les plus brefs délais».
A propos du dialogue social entre les partenaires sociaux et le gouvernement et qui est presque en stand-by depuis des années, l’OMDH a appelé à la nécessité « de restaurer la confiance dans le dialogue social qui constitue une garantie pour la paix sociale ».

Mardi 9 Avril 2019

Lu 692 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com