Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’IRT débouté dans l’affaire de Chikatara

Le WAC obtient gain de cause grâce à l’article 80 du Code de discipline de la FRMF




La Commission de discipline et de fair-play relevant de la Fédération Royale marocaine de football a rejeté la réserve déposée par l’IRT au sujet du joueur du Wydad, le Nigérian Chisem Elvis Chikatara, détenteur d’une licence n°  940924003.
La commission, réunie mardi à Rabat en présence de l’ensemble de ses membres, a fondé sa décision sur l’article 80 du Code disciplinaire de la FRMF, stipulant que toute réserve à l’encontre de la qualification ou de la participation d’un joueur doit être faite sur la feuille de match bien avant le début de la rencontre ; de même que l’équipe qui a déposé la réserve devra s’acquitter de la somme de 5000 dirhams lorsque ce cas de figure relève d’une rencontre du championnat professionnel de première division.
Le communiqué de la Commission de discipline et de fair-play, relayé par le site officiel de la FRMF, indique que le club tangérois n’avait déposé aucune réserve écrite avant l’entame du match, n’avait payé que 2000 DH au lieu de 5000 et n’avait présenté aucune preuve justifiant la non qualification du joueur en question se contentant de simples éventualités. Partant de là, comme précité, la réserve de la formation de l’Ittihad de Tanger a été rejetée.
Pour rappel, cette affaire s’était déclenchée au lendemain du match qui avait opposé le WAC à l’IRT le 3 décembre courant au Grand stade de Marrakech pour le compte de la 11ème journée du championnat national de football, Botola Maroc Telecom D1. Cette confrontation s’était soldée sur le score de un partout avec un but refusé pour un hors-jeu peu évident de Chikatara.
Pour les dirigeants de l’IRT, Chisem Chikatara ne remplit pas les conditions requises pour pouvoir évoluer avec le Wydad du fait qu’il ne compte pas dix sélections avec l’équipe nationale de son pays. Ce qui a été formellement démenti par le Comité du Wydad qui avait fait savoir que le recrutement, lors du mercato hivernal de 2016, de l’international nigérian est conforme aux normes exigées par l’instance fédérale.
Par ailleurs, au cours de cette réunion de la Commission de discipline et de fair-play, il a été décidé de sanctionner le joueur de l’Ittihad de Tanger Hervé Nady pour deux matches dont un avec sursis. Ce qui n’est pas le cas pour le sociétaire du Chabab Rif d’Al Hoceima, Mohamed Raadouni qui, lui, a écopé de deux matches fermes.
Au niveau du championnat de la deuxième division, l’Union de Sidi Kacem sera privée des services de Lahcen Abeddine pour ses deux prochains matches, alors que le Mouloudia d’Oujda a vu son entraîneur des gardiens de but, Noureddine Souieb, suspendu pour deux matches en plus d’une amende de 750 dirhams.

Mohamed Bouarab
Jeudi 22 Décembre 2016

Lu 749 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés