Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ANP obtient le feu vert pour un emprunt obligataire de 500 MDH

L’opération porte sur l’émission de 5.000 obligations subordonnées d’une valeur nominale unitaire de 100.000 dirhams




 L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a, récemment, visé la note d’information définitive relative à l’émission par l’Agence nationale des ports (ANP) d’un emprunt obligataire de 500 millions de dirhams (MDH). Selon un communiqué de l’AMMC, cette opération porte sur l’émission de 5.000 obligations subordonnées d’une valeur nominale unitaire de 100.000 dirhams, d’une maturité de 10 ans et réparties en deux tranches: A et B.
Non cotée à la Bourse de Casablanca, la première tranche est soumise à un taux d’intérêt révisable annuellement de 2,27% augmenté d’une prime de risque comprise entre 75 et 85 points de base pour la première année. La tranche B, négociable de gré à gré, sera remboursable par amortissements constants sur une durée de 10 ans. Elle est soumise à un taux fixe de 2,93% augmenté d’une prime de risque comprise entre 90 et 110 points de base, rapporte la MAP.
Le mode d’allocation retenu est celui d’adjudication à la française, tandis que la période de souscription s’étalera du 24 au 26 octobre 2017 inclus, précise le régulateur du marché des capitaux. En tant qu’Autorité portuaire, l’ANP veille sur la mise en place et la pérennité d’un dynamisme constant permettant de transformer les plates-formes portuaires en un noyau logistique performant et compétitif. Cet objectif implique la mise en place par l’ANP de tout un programme visant le développement et la promotion des places portuaires, la police, la sûreté et la sécurité dans les ports, explique l’Agence dans la note d’information relative à l’opération. Ce programme vise aussi la régulation des activités et des opérateurs portuaires, la formation pour assurer la mise à niveau et la qualification des compétences et métiers au sein du secteur portuaire national, a-t-elle ajouté.
L’atteinte de cet objectif nécessite le renforcement des capacités financières de l’ANP permettant de poursuivre son action et d’inscrire ses choix en alignement avec les orientations fixées par le gouvernement, particulièrement celles en rapport avec la stratégie de développement du secteur portuaire à l’horizon 2030 et ses ambitions de développement. Dans ce cadre, l’ANP projette de réaliser un programme d’investissement découlant du cycle de planification stratégique 2017-2021, d’un montant de 6 milliards de dirhams TTC, comportant d’importants projets d’investissement et dont la réalisation demeure tributaire de la mobilisation en conséquence des financements à la fois propres et externes.
L’ANP compte, ainsi, diversifier ses sources de financement en optant pour une émission obligataire en vue de tirer parti de la situation actuelle du marché obligataire caractérisée par des niveaux de taux bas et l’abondance de liquidités chez les principaux investisseurs institutionnels de la place. Cela permettra à l’Agence de profiter d’un effet de levier favorable à la rentabilité des fonds propres, d’optimiser le coût d’endettement en profitant de la baisse des taux, de renforcer le haut du bilan par un complément de la dette à long terme.
Il devra également contribuer à limiter l’exposition au risque de change en renforçant sa quote-part de dettes en dirhams et à positionner l’ANP en tant qu’émetteur régulier sur le marché obligataire.

Jeudi 19 Octobre 2017

Lu 1009 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.