Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kodjo Laba, un buteur affamé de trophées !

Je suis un joueur de la RS Berkane et fier de la couleur orange




Avec ses 18 buts en Botola Maroc Telecom (co-meilleur buteur du championnat de première division avec Mohcine Iajour du Raja) et 7 en Coupe de  la CAF, Kodjo Fo Doh Laba fait beaucoup parler de lui cette saison. Pourtant, cela fait déjà quelques années que le Togolais marque des buts. A l’image de sa dernière saison au Gabon où il a inscrit 15 buts avec l’US Bitam en 2016 et fut élu meilleur joueur étranger de la Linafoot (Ligue nationale de football).
Depuis trois saisons à la Renaissance sportive de Berkane, l’Epervier (30 sélections, 11 buts) ne s’est jamais senti aussi bien. “ Le travail, rien que le travail. Après, on a un groupe de qualité où règne une bonne ambiance. On s'entend bien et j'ai la chance de marquer grâce à mes coéquipiers qui me donnent les bons ballons mais l'important pour moi c'est d'abord l'équipe. Les performances individuelles viennent après.”
Laba cultive l’humilité depuis ses débuts. Formé à la Jeanne d’Arc de Lomé puis passé par Anges FC (entre 2010 et 2012), l’attaquant est un garçon discret qui préfère se réfugier dans le travail.
Du haut de son 1,83 m et ses 26 ans, c’est de plus en plus difficile pour Laba de se cacher.
Une amitié togolo-burkinabé !
Avec Laba, Berkane réalise une saison historique. Pour la première fois de son histoire, le club s’est qualifié pour une finale de coupe continentale où il affrontera le Zamalek. “Si on est arrivé en finale, c’est justement pour gagner la Coupe. Notre principal aout c’est l'harmonie qui règne au sein de l’équipe. Après, il ya un staff et l’entraîneur qui font un travail remarquable”, poursuit celui qui a pour idole, Fernando Torres, l’ancien international espagnol dont il aimerait bien suivre les traces.
En attendant, c’est avec des coéquipiers ouest-africains notamment Issoufou Dayo et Alain Traoré que Laba répète ses gammes à chaque match. Avec les Burkinabés, une grande amitié est née et c’est avec admiration qu’il les évoque. “On est des potes. On fait tout ensemble. Ce sont des aînés et j'écoute beaucoup leurs conseils”, confie-t-il à CAFonline.com.
A quelques semaines de la fin de son contrat avec Berkane, ne lui parlez pas pour autant de transfert. “Comme j'ai l'habitude de le dire, le plus important pour moi c’est de continuer à travailler et je laisse Dieu décider. Je suis un joueur de la RS Berkane et fier de la couleur orange”.

Vendredi 17 Mai 2019

Lu 576 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com