Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

KACM-Raja : Un nul sur la pelouse et des spectateurs plus que nuls dans les gradins

M’Hamed Fakhir : Rien n’est encore joué pour le championnat




Hafidi et El Fakih, deux valeurs sûres du football national. 							                              Ph. Ramzi
Hafidi et El Fakih, deux valeurs sûres du football national. Ph. Ramzi
Le KACM est parvenu à arracher le nul sur son propre terrain, zéro partout, face au Raja de Casablanca pour le compte de la 23e journée du championnat national de football Botola Maroc Telecom élite 1.
Un match que les poulains d’Ahmed El Bahja craignaient du fait qu’ils traversent une crise des plus critiques de leur histoire et que la série des mauvais résultats enregistrés dernièrement n’a fait que trop durer.
Pour le RCA, dauphin du championnat, la victoire était primordiale et les joueurs, plus que confiants, donnaient l’impression d’avoir gagné le match avant de le jouer.
Pour ce qui est de la rencontre, suivie par un grand nombre de spectateurs rajaouis dont une partie s’est distinguée, comme d’habitude, par de regrettables actes de vandalisme, elle a été dominée dans sa majorité par les visiteurs qui n’ont pas su tirer profit des occasions créées.
Les locaux, conscients de la suprématie de leur adversaire du jour, ont géré la partie selon les moyens de bord, parvenant à faire échouer toutes les tentatives adverses grâce à un esprit de groupe infaillible. Les dernières secondes ont failli coûter cher aux Verts qui, sans un grand Zniti, auraient pu encaisser un but d’El Fekih qui a essayé de lober le gardien rajaoui mais en vain.
Le résultat de parité n’arrange les affaires d’aucune des deux équipes, puisque le KACM est toujours avant-dernier avec 20 points, alors que le Raja reste deuxième, derrière le WAC avec 46 unités au compteur.
Lors de la conférence de presse d’après-match, l’entraîneur du KACM, Ahmed El Bahja, s’est dit satisfait du résultat et du rendement de ses joueurs, considérant le nul face au RCA comme une victoire.
De son côté, le coach du Raja, M’hamed Fakhir, mécontentent du résultat, a justifié le match nul par la fatigue de ses joueurs soulignant que l’adversaire s’est replié en défense et que rien n’est encore joué pour le championnat.

Khalil Benmouya
Jeudi 13 Avril 2017

Lu 899 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés