Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Helios Investment Partners rachète les activités africaines d'engrais et d'intrants de Louis Dreyfus Company




Helios Investment Partners (« Helios »), une société de capital investissement spécialiste de l’Afrique, a annoncé l’acquisition de 100 % de Fertilizers and Inputs Holding B.V. (la « société »), qui détient les opérations africaines d’engrais et d’intrants de Louis Dreyfus Company (« LDC »). La société, qui faisait auparavant partie de SCPA Sivex International (« SSI »), acquise par LDC en 2011, distribue des engrais, des produits de protection des cultures, des semences, ainsi que des produits chimiques industriels via un réseau de distribution qui couvre l’Angola, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, Madagascar, le Mali et le Sénégal, a souligné un communiqué publié récemment.   
« Depuis son implantation sur le continent en 1947, la société s’est établie comme l’un des principaux distributeurs d’intrants agricoles et de produits chimiques industriels, tirant parti de sa célèbre marque « La Cigogne »; elle génère chaque année environ 300 millions de dollars de ventes », indique le communiqué.
Selon la même source, Fertilizers and Inputs Holding B.V. contribue au développement économique de l'Afrique en permettant d’améliorer les rendements agricoles grâce à un meilleur accès aux intrants agricoles, ainsi qu’en soutenant la production locale au travers de la distribution d'ingrédients chimiques, précisant qu’elle concourt notamment à l’industrie de la purification de l'eau, vitale pour le continent. 
« En outre, dans le cadre de ses activités de distribution, la société forme et enseigne aux agriculteurs et aux communautés rurales les meilleures pratiques agricoles, facilitant ainsi l'augmentation de la productivité agricole et des revenus dans ces zones rurales », relève-t-on.
A souligner que la finalisation de cette opération est soumise à l’obtention des autorisations réglementaires, ainsi qu’aux autres conditions usuelles.
En attendant, « nous sommes ravis d’investir dans une plateforme d’une dimension considérable et forte d’une longue histoire dans ses marchés clés », s’est réjoui Alykhan Nathoo, associé chez Helios. 
Souleymane Ba, autre associé chez Helios, a indiqué que « cette acquisition représente un parfait exemple de la stratégie mise en œuvre par Hélios, qui consiste à investir dans les secteurs clés de l’économie pour construire des champions panafricains ». Et d’ajouter :  « L’agriculture, qui emploie près de la moitié de la main-d’œuvre africaine, représente la part la plus importante du PIB de l’Afrique ; nous avons hâte de mettre à profit notre expérience au service du développement d’autres plateformes de distribution transnationales dans ce secteur clé, pour favoriser in fine l’amélioration des rendements et l’augmentation des revenus des agriculteurs africains.»
Pour sa part, le directeur général de Louis Dreyfus Company, Gonzalo Ramírez Martiarena, a déclaré: « Cette transaction est parfaitement conforme avec notre stratégie, qui consiste à nous recentrer sur des activités au sein desquelles nous bénéficions de liens privilégiés avec les agriculteurs et sommes plus proches des lieux d’approvisionnement de nos produits ». Avant d’assurer qu’elle permettra également au négociant français d’allouer ses ressources à la création de partenariats dans des régions autres que l'Afrique.

 

Libé
Jeudi 27 Juillet 2017

Lu 527 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.