Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse du volume du trafic commercial dans les ports de Safi en août dernier


Libé
Jeudi 7 Octobre 2021

Le trafic commercial dans les ports de Safi (port de Safi ville et Safi Atlantique) a atteint, en août dernier, un volume d’environ 6,6 millions de tonnes (MT), soit une hausse de 29,5%, par rapport à la même période de l’année dernière.

Cette hausse est imputable notamment au fort rebond des importations du charbon (+ 54%), des minerais (39%) et phosphates et dérivés (6%), indique la Direction régionale des ports de Safi relevant de l’Agence nationale des ports (ANP) dans son dernier rapport.

L’augmentation du trafic de charbon au port de Safi Atlantique est due principalement à l'exploitation de cette infrastructure depuis le début de l'année 2021 pour alimenter la centrale thermique en charbon, ajoute la même source, rappelant que l'exploitation du port, par rapport à la même période, n'a démarré qu'en février 2020.

La hausse du trafic des minerais s'explique par la demande soutenue des minerais, alors que l’augmentation du trafic des phosphates est attribuée au maintien soutenu du niveau d'export des phosphates et ses dérivés, rapporte la MAP.

De son côté, le souffre a enregistré aux ports de Safi un trafic quasi-stable (1%).

En revanche, tient à préciser la même source, le trafic des céréales a enregistré une baisse de 48% passant de 320.783 tonnes en août 2020 à 165.653 tonnes en août 2021. Cette régression est due principalement à la crise sanitaire mondiale et à la bonne campagne nationale des céréales durant l'année 2021.

La province de Safi est dotée de deux infrastructures portuaires dédiées au trafic commercial.

Le port de Safi Atlantique, dont les travaux ont été lancés en 2013 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est destiné à recevoir dans sa première phase de construction, des vraquiers amenant le charbon pour la centrale thermique ONE de 2 x 700Mw située à 2,5 km au sud.

Le port de Safi ville est, quant à lui, situé sur la façade Atlantique, à 120 km du port de Jorf Lasfar et à 300 km du port d’Agadir.

Il est implanté au fond d’une baie dominée par de hautes falaises largement ouvertes offrant un abri aux navires contre les vents et les tempêtes.

Il est doté de quais d’accostage de 2280 mètres linéaires, d’un tirant d’eau (entre 5 et 12 m de profondeur) et de terre-pleins étendues sur 54 ha.



Lu 677 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS