Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Federer sur sa lancée à Miami




Federer sur sa lancée à Miami
L'ancien N.1 mondial Roger Federer n'a laissé aucune chance à Juan Martin del Potro, pourtant l'une de ses bêtes noires, lors de leur duel très attendu du 3e tour du Masters 1000 de Miami lundi qu'il a remporté 6-3, 6-4.
Après Rafael Nadal, Stan Wawrinka et Kei Nishikori, un autre cador a fait les frais du renouveau de Federer cette année.
Del Potro n'est "que" 34e au classement ATP mais l'Argentin, que Federer n'avait plus affronté depuis novembre 2013, lui pose régulièrement de gros problèmes, comme en attestent ses trois victoires lors de leurs cinq précédents duels.
Cette fois, malgré un public largement acquis à la cause de l'Argentin, le Suisse actuellement 6e mondial a étouffé son adversaire, en s'offrant des balles de break dès son premier jeu de service.
Sous pression, "Del Po", 28 ans, a rapidement craqué face à l'agressivité de Federer, revigoré par sa pause forcée de six mois en 2016 pour soigner un genou et son dos.
Del Potro a laissé passer ses rares chances -- deux balles de débreak à 5-3 dans le 1er set, une balle de break à 4-3 dans le 2e- et s'est incliné en une heure et 22 minutes de jeu.
"J'ai l'impression d'avoir bien contrôlé et de m'être créé beaucoup plus d'occasions que lui (...) j'ai pris des risques, en prenant la balle tôt et c'était la bonne chose à faire face à lui", a analysé Federer qui fait plus que jamais, en l'absence du N.1 mondial Andy Murray et du triple tenant du titre Novak Djokovic (N.2), figure de grand favori d'une épreuve qu'il a remportée à deux reprises (2005, 2006).
Au prochain tour, Federer, vainqueur de l'Open d'Australie en janvier et du Masters 1000 d'Indian Wells il y a huit jours, devait être opposé hier à l'Espagnol Roberto Bautista Agut (N.18), qu'il a toujours battu en cinq confrontations.
Son compatriote Stan Wawrinka a été tout aussi expéditif face au Tunisien Malek Jaziri, N.53, (6-3, 6-4). Le N.3 mondial devait se mesurer en 8es de finale au prodige allemand Alexander Zverev (N.20) qui a fait craquer l'Américain John Isner (N.23) malgré ses 28 aces 6-7 (5/7), 7-6 (9/7), 7-6 (7/5).
Dans le tableau féminin, la N.1 mondiale Angelique Kerber n'a pas traîné face à la Japonaise Risa Ozaki (N.87), surclassée 6-2, 6-2, mais l'Allemande aura fort à faire en quarts de finale avec l'Américaine Venus Williams (N.12), triple lauréate de l'épreuve, qui a battu la Russe Svetlana Kuznetsova (N.7), récente finaliste à Indian Wells, 6-3, 7-6 (7/4).
Deux autres joueuses du Top 10 ont mordu la poussière: l'Espagnole Garbine Muguruza, 6e mondiale, a abandonné face à la Danoise Caroline Wozniacki (N.14), et la Slovaque Dominika Cibulkova, 4e mondiale, est restée sans réponse face à la Tchèque Lucie Safarova (N.36) 7-6 (7/5), 6-1.

Mercredi 29 Mars 2017

Lu 229 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Septembre 2020 - 20:32 Nayef Aguerd, adaptation express

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek