Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Essaouira se mobilise contre la déperdition scolaire




Essaouira se mobilise contre la déperdition scolaire
La Caravane de mobilisation sociale pour la réintégration des enfants non scolarisés a repris le chemin des quartiers et des douars de la province d’Essaouira durant les mois d’octobre et de novembre 2020. Les circonstances exceptionnelles de la crise sanitaire de la Covid-19 n’ont apparemmentfait que rehausser le niveau de la mobilisation sociale autour des programmes de lutte contre la déperdition scolaire dans la province.

Inspirée des Hautes orientationsRoyales afférentes à la lutte contre le décrochage scolaire et en déclinaison de la loi-cadre 51.17 relative au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique, à la poursuite des efforts et de la mobilisation des différents moyens et mécanismes pour la lutte contre le phénomène de déperdition scolaire d’une part, et de l'arrêté du ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, n°29/20 du 05 août 2020 relatif à l'organisation de l'année scolaire 2020-2021 et de la note ministérielle n°39/20 du 28 août 2020 portant sur l'organisation de l'année scolaire 2020-2021 dans le contexte de la pandémie de Covid-19, la Caravane de mobilisation sociale engage école, famille, APTE, autorités locales, conseils élus, société civile selon une approche différenciée qui permet le traitement des cas des enfants non scolarisés de manière efficiente et définitive en prenant en considération tous les facteurs sociaux, économiques ou culturels qui sont à l’origine de ce phénomène.

Un comité provincial de suivi a été mis en place en vue de planifier et coordonner les actions de cette caravane quis’opère au niveau des groupes des pratiques professionnelles qui abriteront huit journées de communication en vue de mobiliser les différents acteurs locaux. 194 autres rencontres seront organisées au niveau des établissements scolaires primaires, collégiaux et qualifiants afin de mettre en place un plan d’intervention local qui consiste en la définition des zones d’intervention prioritaires comportant un taux élevé de déperdition scolaire, la constitution d’équipes pédagogiques d’intervention et la mise en place d’outils et de modes de communication directe avec les familles et les enfants non scolarisés. Les cellules de veille pédagogique seront à l’avant-garde de cette opération qui ambitionne de réinsérer les élèves non scolarisés dans l'enseignement formel ou dans le programme d’éducation non-formelle en mettant en synergie tous les moyens d’accompagnement pédagogique et social requis.

Abdelali Khallad.

​Abdelali Khallad.
Dimanche 1 Novembre 2020

Lu 716 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.