Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Enfin, une victoire du Onze national en Coupe d’Afrique

L’EN ravive ses chances de qualification aux quarts de finale




Le Onze national s’est ressaisi de la plus belle manière après avoir surclassé, vendredi à Oyem, son homologue togolais par 3 à un pour le compte de la seconde journée du groupe C du tour des seizièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations qui se déroule actuellement au Gabon.
Une victoire qui a ravivé au plus haut point les chances de qualification aux quarts de la sélection marocaine après sa défaite lors de la première manche devant l’équipe de la RD.Congo par 1 à 0. 
Pourtant, ce fut une confrontation mal entamée par les joueurs marocains, cueillis à froid d’entrée suite une contre-attaque savamment orchestrée par les Togolais, avec à la conclusion Mathieu Dossevi qui a ouvert la marque à la 5ème minute de jeu.
Mais ce n’était que partie remise. Nullement perturbés, les coéquipiers de Mehdi Benatia ont repris les choses en main, cherchant à recoller au score le plutôt possible. Objectif qu’ils ont pu atteindre dans un premier temps grâce à Aziz Bouhaddouz (14ème), avant que Ghanem Saiss ne double la mise à la 20ème minute, deux buts avec à l’origine Fayçal Fajr, sacré d’ailleurs meilleur joueur du match.
Bien appliqués, les Nationaux n’ont pas lâché prise, veillant au cours du second half à bien négocier le reste du temps sans pour autant laisser l’initiative à l’adversaire qui ne s’était montré dangereux que sur une seule action qui a failli faire mouche mais le tir a effleuré le poteau.
Et pour libérer l’équipe, le réserviste Youssef Enseyri a décrocher un tir de loin qui a trompé le gardien togolais pour porter le score à 3 à 1 à la 72ème minute de jeu. Un but qui a fait beaucoup de bien au groupe qui renoue avec le succès dans un tournoi majeur du football continental.
Dans l’autre match de ce groupe, la Côte d’Ivoire, tenante du titre, a été accrochée par la RD Congo : deux partout. S’il y a un point à retenir de ce match, c’est reconnaître que l’équipe congolaise est un sacré morceau et les champions sortants ont évité de justesse la défaite. Autrement dit, Hervé Renard avait vu juste en optant face aux Congolais pour un jeu musclé et un pressing haut en vue de stopper leur fougue même si le résultat final ne plaidait pas en sa faveur.
Pour Hervé Renard, il n’y a pas de place pour le jeu élégant et seule la rigueur prime. Et contre la Côte d’Ivoire mardi pour le compte de la troisième manche de la phase de poule, l’on s’attend une fois encore à une équipe combative, disputant tous les ballons et ne laissant pas à l’adversaire l’occasion de faire son jeu. 
Pour cette rencontre capitale, le Onze national poursuit son programme de préparation à Bitam à raison d’une séance par jour, sachant que celle de samedi a été ouverte au public et celle de dimanche aux médias durant son premier quart d’heure.
La détermination y est et le groupe est conscient que la mission sera bien loin d’être une mince affaire face à des Ivoiriens sommés de gagner pour poursuivre leur campagne africaine. Pour les Marocains qui tiennent leur sort entre leurs mains, deux issues se présentent : la victoire ou le nul en vue de terminer en beauté la phase de poule et décrocher les quarts de finale, un tour que l’EN n’a plus atteint depuis 2004 et qui est l’objectif premier de l’équipe dans cette 31ème CAN.
 

Ils ont dit

Claude Le Roy 
(Sélectionneur du Togo) 

‘’Nous avons perdu de la belle manière, sur deux balles arrêtées. Nous avons développé un bon jeu par moment, et nous avons réussi à inscrire le premier but. Malheureusement, on s’est recroquevillé en défense pour se mettre à l’abri mais on a fini par perdre. Ce n’était pas une journée pour rien mais presque. Nous allons continuer à faire notre jeu. Le prochain match sera très difficile contre la RDC qui n’aura besoin que d’un match nul pour se qualifier, tout comme le Maroc. Nous avons des qualités et des atouts à faire valoir et nous allons défendre nos chances jusqu’au bout’’.

Mehdi Benatia 
(Capitaine de la sélection marocaine) 

‘’C’est une victoire que nous dédions à nos supporters et à tout le public marocain. Nous nous battons pour le pays dans des conditions qui ne sont pas faciles mais on a du cœur et on a l’envie de faire de bonnes choses. Ce n’est pas fini et il va falloir maintenant gagner contre la Côte d’Ivoire pour assurer la qualification au tour suivant’’.

Ghanem Saïss 
(Auteur du 2ème but du Maroc) 

‘’C’était très difficile pour moi vu que le lendemain de la défaite contre la RDC, j’ai appris la mauvaise nouvelle du décès de mon grand-père. J’ai eu le soutien de toute l’équipe et j’ai pris la décision de rester avec le groupe. Je dédie mon but à mon défunt grand-père et à tous mes proches’’.

Mounir Oubadi 
(Milieu de terrain marocain) 

‘’C’était une victoire méritée. Après le premier match, nous étions tous déçus mais nous avons bien réagi ce soir. Le prochain match contre la Côte d’Ivoire sera une finale et il va falloir sortir un grand match pour nous qualifier. Tout se passe bien jusqu’à présent et j’espère que ça va continuer’’.

Serey Dié 
(Capitaine de la Côte d'Ivoire, homme du match) 

"Je pense qu'on a pris des buts faciles. On doit être plus concentrés. On avait le match en main. Dommage qu'on se soit réveillés aussi tard. Cela va nous servir de leçon lors du dernier match, (match décisif contre le Maroc). Tous les matches sont difficiles. Toutes les équipes qui jouent contre nous jouent leur vie. C'est clair qu'on a fait deux matches nuls, on a notre destin en main. On doit bien récupérer, retourner au boulot. On verra contre le Maroc."

Michel Dussuyer 
(Sélectionneur de la Côte d'Ivoire)

 "Bien sûr qu'on aurait souhaité gagner. La RDC nous a posé beaucoup de problèmes. On a souffert dans l'impact physique. On n'est pas attentif, pas assez présents sur les deux buts. Ce résultat on le prend. On garde notre destin entre nos mains, c'est ça qui est important. Tout va se jouer lors de la dernière journée. Ce que je retiens, c'est qu'on est revenus à chaque fois, on a su revenir dans le match. On a su finir plus fort que la RDC. On a retrouvé aussi vraiment une âme. Il a fallu qu'on concède ce premier but. La réaction était là et c'est largement positif. C'est de bon augure pour le dernier match. (Le but refusé de Kalou). On va revoir cela à la vidéo, là on saura."

Mohamed Bouarab
Dimanche 22 Janvier 2017

Lu 270 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés