Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Légère hausse de l’IPP des industries 
manufacturières hors raffinage de pétroleL'indice des prix à la production (IPP) du secteur des "Industries manufacturières hors raffinage de pétrole" a enregistré une hausse de 0,1 % au cours du mois de janvier 2018 par rapport au mois de décembre 2017, selon le Haut-Commissariat au plan (HCP).
Cette évolution résulte de la hausse des prix de la "Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques" de 0,8%, de la "Fabrication de textiles" de 0,5%, de la "Fabrication de meubles" de 1,4%, de la "Fabrication de produits métalliques, à l’exclusion des machines et des équipements" de 0,3 % et de l’"Industrie du cuir et de la chaussure" de 0,6 %, explique le HCP dans une note d'information relative à l'indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière (IPPIEM) de janvier 2018.
Elle est également due à la baisse enregistrée dans la "métallurgie" de 0,2 %, du "Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège" de 0,9 % et des "Autres industries manufacturés" de 0,6 %, ajoute le HCP.
En outre, la note fait ressortir que les indices des prix à la production des secteurs des "Industries extractives", de la "Production et distribution d’électricité" et de la "Production et distribution d’eau" ont connu une stagnation au cours du mois de janvier 2018.

Accélération du rythme 
de progression du crédit bancaire 
Le rythme de croissance annuelle du crédit bancaire s’est accéléré à 3,2% en janvier 2018, après 2,9% un mois auparavant, indique Bank Al-Maghrib (BAM).
L’analyse par objet économique du crédit bancaire fait ressortir une atténuation de la baisse des facilités de trésorerie à 1,3% après 3,2% et un accroissement de 4,7% au lieu de 4,3% des crédits à la consommation, fait savoir BAM dans une note sur ses indicateurs clés des statistiques monétaires de janvier 2018.
Les prêts à l’équipement ont, quant à eux, vu leur taux de croissance revenir de 11,4% à 10,2%, tandis que le rythme de progression des crédits à l’immobilier a ralenti à 3,3% après 4,2%, ajoute BAM. 
Par secteur institutionnel, la croissance des crédits au secteur privé a ralenti à 3,3% après 3,6%, tandis que le rythme d’accroissement des prêts aux entreprises non financières publiques s’est accéléré à 8% au lieu de 1,6%, relève la note, précisant que le taux de progression des concours alloués au secteur non financier est resté quasiment au même niveau atteint en décembre, soit 3,8%. 
En glissement mensuel, le crédit bancaire s’est replié de 2%, reflétant principalement des baisses de 5,4% des facilités de trésorerie et de 1,4% des prêts à l’équipement, fait savoir BAM, ajoutant que les concours à l’immobilier ont, en revanche, marqué une hausse de 0,4% et ceux à la consommation ont progressé de 0,9%.


Libé
Lundi 5 Mars 2018

Lu 421 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés