Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




La compagnie aérienne française ASL Airlines inaugure son vol entre Strasbourg et Oujda

Les dessertes aériennes France-Maroc se sont enrichies avec le lancement jeudi d'une nouvelle ligne Strasbourg-Oujda par la compagnie française ASL Airlines, à raison d'un vol aller-retour hebdomadaire.
ASL Airlines France desservira Oujda, chaque jeudi, en vols directs depuis Strasbourg du 14 juin au 13 septembre 2018. Le vol inaugural de cette nouvelle liaison a eu lieu à l’Aéroport Entzheim-Strasbourg en présence de M. Khalid Afkir, Consul Général du Royaume du Maroc à Strasbourg, M. Eric Vincent, Directeur Commercial et du Programme ASL Airlines France et des responsables de l’Aéroport de Strasbourg. Le lancement de cette nouvelle ligne va inéluctablement contribuer à promouvoir les relations économiques et culturelles entre la Région de l’Oriental et celle du Grand-Est, déjà liées par un accord de partenariat. En effet, cette nouvelle liaison aérienne vient consolider la coopération entre les deux régions et répondre aux attentes de la communauté marocaine installée en Alsace-Lorraine. L’ouverture de cette liaison permettra non seulement aux ressortissants marocains de se rendre dans leur région d’origine mais aussi aux Français de découvrir cette belle région du Royaume. Les responsables de ladite compagnie étudieront la possibilité d’augmenter la fréquence et la régularité des vols, en fonction de la demande. Les vols Strasbourg-Oujda, d’une durée de 2h45, seront opérés avec un avion biréacteurs du type BOEING 737-300 d’une capacité de 140 sièges.

Adoption d’un projet de loi sur la non-double imposition et la prévention de l'évasion fiscale entre le Maroc et l’Azerbaïdjan

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi dernier à Rabat, a adopté le projet de loi N° 41.18 portant approbation de la convention relative à la non-double imposition et à la prévention de l'évasion fiscale en matière d'impôt sur le revenu entre le Royaume du Maroc et la République d'Azerbaïdjan, signée le 5 mars 2018 à Bakou, présenté par la Secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale.
Cette convention tend principalement à renforcer et à solidifier les relations économiques entre les deux pays à travers la mise en place des bases juridiques instituant un système commun de non-double imposition et de prévention de l'évasion fiscale en matière d'impôt sur le revenu, conformément aux clauses de la convention et sur la base de l'intérêt général, a indiqué le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, dans un communiqué lu lors d'un point de presse tenu à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

Mardi 19 Juin 2018

Lu 242 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés