Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chômage et cherté des prix des produits alimentaires affectent le moral des ménages

Malgré une perception moins pessimiste de leur capacité future à épargner, les familles s’attendent à une dégradation de leur niveau de vie, selon le HCP




Chômage et cherté des prix des produits alimentaires affectent le moral des ménages
Les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le Haut-commissariat au plan (HCP) et dont les résultats ont été rendus publics hier, montrent, globalement, que le moral des ménages s’est amélioré au premier trimestre de 2018.
L'indice de confiance des ménages (ICM) s’est ainsi établi à 87,3 points, au lieu de 85,9 points un trimestre auparavant et de 78,2 points le même trimestre de l’année précédente.
Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif au premier trimestre, à -6,2 points, en dégradation par rapport au trimestre précédent et en amélioration par rapport à une année auparavant où il était à moins 3,8 points et à moins 12 points respectivement.
La note du HCP fait ressortir qu’au cours des 12 prochains mois, 24,1% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 35,2% à un maintien au même niveau et 40,7% à une amélioration.
Le solde d’opinion passe ainsi à 16,6 points, au lieu de 11,5 points le trimestre précédent et 5,7 points une année auparavant, ajoute la même source.
S’agissant de la perception de l’évolution du chômage, 70,3% contre 15,8% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois, précise le HCP, notant que le solde d’opinion est resté négatif, à -45,5 points au 1er trimestre, en amélioration toutefois par rapport au trimestre précédent où il était à -58,5 points et par rapport au même trimestre de l’année précédente où il a enregistré -64,9 points.
Pour ce qui est de l’achat de biens durables, 57,0% contre 29,8% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables, relève la note, faisant savoir que le solde d’opinion relatif à cette composante est resté négatif, passant à -27,2 points, après avoir été de -25,6 points le trimestre précédent et moins 40 points le premier trimestre de 2017.
Concernant les prix des produits alimentaires au premier trimestre de 2018, 87 % des ménages déclarent qu’ils ont augmenté au cours des 12 derniers mois au moment où seuls 0,3% ressentent leur diminution. Le solde d’opinion est ainsi resté négatif, à moins 86,7 points, après avoir été de moins 88,5 points le trimestre précédent et de moins 86,8 points une année auparavant.
Au cours des 12 prochains mois, les prix des produits alimentaires devraient continuer à augmenter selon 83,4% des ménages. Seuls 0,5% s’attendent à une baisse des prix de ces derniers. Le solde d’opinion est ainsi resté négatif, se situant à moins 82,9 points, au lieu de moins 79,6 points enregistrés un trimestre auparavant et moins 77,7 points une année passée.
Quant à la troisième composante de l’ICM, à savoir l’évolution de la situation financière, 64,2% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 30,5% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 5,3% affirment épargner une partie de leur revenu.
Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à -25,2 points, en dégradation par rapport au trimestre précédent et en amélioration par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était respectivement de -24,4 points et de - 27,8 points.
L'enquête, qui évalue également l’évolution de la situation financière des ménages au cours des 12 derniers mois, montre que 31,5% d'entre eux contre 13,4% considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de -16,7 points enregistré un trimestre auparavant et -26,8 points un an auparavant.
En revanche, le regard sur l’avenir de la situation financière des mêmes ménages demeure optimiste, relève le HCP, notant qu'au cours des 12 prochains mois, 37,2% contre 11,3% des ménages s’attendent à une amélioration de leur situation financière.
Le solde d’opinion est resté ainsi positif à 25,9 points au trimestre précédent où il était de 19,2 points par rapport au même trimestre de l’année précédente où il a enregistré 13,4 points.

Mardi 24 Avril 2018

Lu 444 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés