Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après avoir dominé de la tête et des épaules le Onze d’Egypte, le Maroc présent au CHAN kényan




La sélection nationale de football des joueurs locaux s'est qualifiée pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations (CHAN-2018), en s'imposant 3 à 1 face à son homologue égyptienne, vendredi soir au Complexe Sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, en match comptant pour le dernier tour retour des éliminatoires.
Défense solide, milieu créateur, manque de finition en attaque, tels étaient les grands titres de la première période pour les Nationaux. En effet, les Lions de l’Atlas ont monopolisé le ballon dès l’entame de la rencontre, créant plusieurs occasions, notamment par les deux ailiers du WAC Mohamed Ounnajem et Ismail El Haddad, mais pas de quoi inquiéter le portier égyptien.
A la 20è minute, un ballon parfaitement centré par El Haddad, Ounnajem, à la réception, se trouve face à face avec le gardien égyptien mais son tir trouve les pieds du défenseur central qui a écarté le danger. Au camp adverse, les Pharaons, perdus, n'ont pas réussi à trouver les clés nécessaires à même de développer leur jeu et de tromper la vigilance du gardien marocain.
En deuxième période, les hommes du coach national Jamal Sellami ont gardé la possession de la balle et réussi à faire trembler les filets adverses à trois reprises.
Les coups de pieds arrêtés ont été l'une des clés maîtresses sur lesquelles le sélectionneur national a basé son système de jeu, en présence d’excellents joueurs dans cet exercice, en l’occurrence Jawad El Yamiq, qui a ouvert la marque pour les Nationaux d’une magnifique tête à la 49è minute. 
Trois minutes plus tard, les Marocains ont doublé la mise et cette fois par l’avant-centre Abderrahim Makran, avant que Badr Boulahroud ne scelle définitivement le sort de cette rencontre en transformant victorieusement un penalty à la 67è minute de jeu. En fin de partie, les Egyptiens ont réussi à réduire le score sur un but inscrit par Hamza Semmoumi contre son camp.
"Les joueurs et l'ensemble du staff de l'équipe nationale ont consenti de grands efforts pour préparer ce match et le disputer dans de bonnes conditions", a indiqué Jamal Sellami qui s'exprimait lors d'une conférence de presse à l'issue du match. Il a, par ailleurs, noté que ses hommes avaient la possibilité de terminer la première période avec un score de plus de trois buts, mais il leur a manqué l’efficacité offensive.
De plus, Sellami a fait savoir qu'il a demandé, durant la pause, à ses joueurs de réduire les espaces entre les lignes et d’user à bon escient leurs individualités, particulièrement aux niveaux des côtés pour créer des failles dans le milieu et la défense adverses. Au match aller, disputé dimanche dernier à Alexandrie, les deux sélections s'étaient quittées sur un match nul (1-1). La phase finale du CHAN-2018 se déroulera au Kenya.

Libé
Lundi 21 Août 2017

Lu 721 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:36 Le Raja et la RSB assurent l’ essentiel

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées