Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appui institutionnel au développement des activités des Business Angels au Maroc




La Direction du trésor et des finances extérieures et l’Agence allemande de la coopération internationale (GIZ) ont organisé récemment  un workshop portant sur la restitution des résultats de l’étude sur l’appui institutionnel au développement des activités des Business Angels au Maroc.   
Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre des efforts pour le renforcement de l’inclusion financière des porteurs de projets et des jeunes entreprises exclus des circuits conventionnels de financement, vise à faire un diagnostic de l’état des lieux de l’activité  des Business Angels au Maroc pour soutenir le développement des mécanismes et instruments  adaptés au financement de l’amorçage.
En effet, à travers le monde, les Business Angels constituent un maillon central de la chaîne de valeur de l’écosystème entrepreneurial.  L’atelier a réuni plus 40 participants venant d’horizons variés parmi lesquels des Business Angels, avocats, institutions publiques, structures d’accompagnement, porteurs de projets et bailleurs de fonds, entre autres. Cet atelier avait principalement pour objectifs de présenter les résultats de l’étude portant sur le diagnostic des activités des Business Angels au Maroc et discuter les principales conclusions et recommandations. Le cadre a permis aussi de définir des priorités futures pour l’émergence de cette catégorie d’investisseurs et soutenir un écosystème entrepreneurial dynamique favorisant la création d’emplois et une croissance inclusive.
Ce workshop était une occasion pour tous les participants, de rassembler leurs idées, leurs visions et leurs soucis pour l’émergence de cette activité.
Les résultats des travaux de ce workshop seront partagés lors de la conférence régionale  « Venture Finance in the Arab World – Accelerating Arab start-ups » prévue les 20 et 21 novembre 2017 à Skhirat. Précisons que cette rencontre est organisée par le ministère de l’Economie et des Finances, le FMA, la GIZ et l’AFI.  
 

Jeudi 9 Novembre 2017

Lu 583 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.