Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alain Saint Louis : Le Triathlon international de Dakhla connaît une évolution impressionnante




Le Triathlon international de Dakhla évolue d'une "manière impressionnante" et s’adjuge une place de choix dans la sphère sportive mondiale, a mis en avant le délégué technique de la Fédération internationale de la discipline (ITU), le Mauricien Alain Saint Louis.
Plus expérimentée, la Fédération Royale marocaine du sport pour tous a veillé à mettre en place tous les éléments nécessaires pour assurer la réussite de la deuxième édition de cet événement, qui est devenu un rendez-vous incontournable pour les triathlètes du monde entier, a-t-il déclaré à la MAP.
"La formation d'un nombre important d'officiels (juges, arbitres...), la volonté d'assurer la sécurité totale des participants sur le parcours, les moyens techniques et logistiques, ainsi que la parfaite organisation, tout a été élaboré de manière à ce que le triathlon international de Dakhla s'affiche comme étant un rendez-vous sportif qui répond parfaitement aux standards internationaux", s'est réjoui M. Saint Louis, également secrétaire général de la Confédération africaine de triathlon (ATU) et membre du bureau exécutif de l’ITU.
Concernant l'organisation des championnats africains de triathlon qui auront lieu en avril prochain à Rabat, M. Saint Louis a assuré que l'ATU mettra en œuvre tous les moyens  nécessaires, pour garantir la réussite de cette compétition qualificative aux championnats du monde.
Et de conclure "qu’après avoir assuré la tâche de délégué technique du triathlon 2016, ça fait toujours un plaisir d'y revenir pour être un témoin actif de l'évolution impressionnante qu'il connaît d'une édition à l'autre".
Cet événement international a rassemblé, dans sa deuxième édition, une soixantaine de sportifs représentant une vingtaine de pays, notamment l’Espagne, la Belgique, la Slovénie, l’Ile Maurice, l'Afrique du Sud, le Portugal, les Pays-Bas, le Brésil, la Grande-Bretagne, l’Italie, les Philippines, la République Tchèque, la Slovaquie, la Jordanie, la Turquie, le Luxembourg et le Maroc.
Dans la catégorie messieurs, la victoire est revenue au triathlète allemand Gregor Payet, qui concourt sous la bannière de la Fédération internationale de triathlon. Il a bouclé le parcours (750m natation, 20 km vélo et 5 km course à pied) en 59min 21sec.
Chez les dames, la Sud-Africaine Gillian Sanders, championne d’Afrique en titre, a eu le dernier mot et a honoré son statut de grande favorite.
Auteure de 18 podiums et 12 titres et d'une 29ème place aux Mondiaux de Rotterdam, Sanders s’est adjugé ce titre en achevant le parcours en 01h 07min 02sec.
A travers ce triathlon, le Maroc fait figure d'exception en organisant quatre triathlons internationaux, sous l’égide de la Fédération internationale de triathlon (ATU), en l’occurrence Rabat (15 avril), Larache (20 mai), Agadir (4 novembre) et Dakhla (02 décembre).

Jeudi 7 Décembre 2017

Lu 633 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs