Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

600 infractions à la réglementation sur les produits alimentaires constatées durant Châabane





Les contrôles des prix et de la qualité des produits alimentaires des commissions mixtes de contrôle ont conduit, durant le mois de Châabane, à la constatation de 600 infractions, selon le Département des affaires générales et de la gouvernance relevant du ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration.

Ces infractions portent sur le défaut d'affichage des prix, le défaut de facturation, le non-respect des normes de la qualité, de salubrité et de sécurité sanitaire, précise le Département dans un communiqué sur la réunion de la commission interministérielle chargée du suivi de l'approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix, ajoutant que les contrôles ont concerné 20.544 points de vente.

A cet effet, toutes les mesures réglementaires ont été prises à l’encontre des contrevenants, fait savoir la même source, notant que les commissions mixtes ont procédé à la saisie et à la destruction de 121 tonnes de produits impropres à la consommation ou non conformes aux normes en vigueur. 

Et de conclure que la commission interministérielle chargée du suivi de l'approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix poursuivra la tenue régulière de ses réunions pour suivre l’évolution de la situation des marchés, le niveau de l’approvisionnement et des prix et le bilan des interventions des commissions de contrôle pour faire face à tout type de fraude, de monopolisation, de spéculation ou de manipulation des prix.

Libé
Vendredi 16 Avril 2021

Lu 387 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.