Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les millions et les milliards de Haddad




​Les millions et les  milliards de Haddad


Haddad dans son coin perdu  donne bien l’impression de faire feu de tout bois, obnubilé qu’il est par  les chiffres.  Plus de millions  de visiteurs pour plus de milliards de sous.
A la mi-mandat passée, le ministre du Tourisme  aura réussi, non pas la mission pour laquelle il a été investi, mais pour avoir su rester beaucoup plus discret que son « coreligionnaire » d’ex-ministre, cet Ouzzine qui a fait long feu pour avoir trop couru derrière les feux de la rampe tout en oubliant l’essentiel : la jeunesse et les sports de ce pays.
Au Mouvement populaire (MP) cependant, on ne manque pas d’imagination pour effectuer quelque mouvement au quart de tour. Ouzzine parti, c’est le chef de ce même MP qui prend le relais osant avec une nonchalance inouïe un saut périlleux digne des plus grands champions de voltige.
 Mais Lahcen Haddad dans tout ça ? Le MP étant ce qu’il est, il vaut mieux ne pas chercher à tirer le diable  par la queue. Mieux vaut, pour notre bonheur, s’appliquer à booster notre tourisme.
Mais pour notre malheur, les chiffres annoncés au tout début de son entrée sur scène  devaient trop ressembler à ceux annoncés par bien d’autres collègues ministres du même gouvernement, le chef en tête. Tout aussi chimériques, tout aussi fantasmagoriques. L’objectif des vingt millions de touristes est ainsi renvoyé aux calendes grecques.  
Qu’à cela ne tienne. Celui des dix millions attendus depuis  une décennie est salué par le même Haddad et ses services comme une belle performance.
Et dire que le même ministre haraki s’était fait tellement beau parleur que l’on s’est vu pris d’assaut par des millions (des milliards ?) de touristes chinois. Dans notre euphorie, nous ne nous sommes même pas donné la peine de penser à nos trop petites infrastructures d’accueil qui ont trop de mal à répondre aux besoins actuels.
Et quand ça va mal, c’est vers ce gentil petit et mignon touriste national que l’on se tourne. Là, l’élégant Haddad a sollicité et obtenu  l’aide de son confrère de l’Enseignement Rachid Belmokhtar. Un planning des vacances scolaires est ainsi pondu pour un taux de remplissage respectable de nos hôtels. La solution est toute trouvée. Quoique... Il n’y qu’à se renseigner auprès de ceux qui ont eu la naïveté de s’essayer aux bonheurs promis par “Konouz Biladi”.
Rien qu’entre toi et moi, Ssi Lahcen : Après Belmokhtar, il faut voir avec un Ramid pour qu’il cesse de s’en prendre aux libertés  individuelles  au moyen de tout un arsenal juridique et d’un projet de Code pénal qu’il veut draconien. Avec un Benkirane et Khalfi pour leur faire comprendre que la vie,  c’est aussi une jupe, les jambes d’une célébrissime artiste, une création sans barbe ni burka, un couple assuré de pouvoir circuler librement..
Avec la paire Rebbah-Boulif justement, par des routes autres que celles assassines que compte le plus beau pays du monde et pour des moyens de transport dignes...
Tiens rien que l’état de la plupart de nos taxis  et le comportement d’un bon nombre de chauffeurs peuvent vous pousser à … voir le Maroc pour …ne plus revenir.

 

Par Mohamed Benarbia
Mercredi 22 Juillet 2015

Lu 1824 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés