Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Abdelhamid Fatihi au Conseil provincial de Marrakech

L’USFP constitue un rempart contre le courant conservateur du gouvernement




​Abdelhamid Fatihi au Conseil provincial de Marrakech
Badiaa Radi : L’USFP est depuis toujours un parti qui n’a d’autres intérêts à défendre que ceux du peuple

Le discours politique de l’USFP  et son projet  sont  basés sur des questions sociétales majeures.  C’est ce qu’a annoncé Abdelhamid Fatihi, membre du Bureau politique, lors du Conseil provincial du parti tenu dimanche 29 mars à Marrakech.  La question prioritaire concerne la modernité qui  répond parfaitement aux attentes du peuple marocain qui aspire à davantage  de liberté, d’égalité, de justice, d’équité et de démocratie.  
Evoquant le contexte politique actuel, Abdelhamid Fatihi  a relevé plusieurs constats. Le premier a trait aux partis  de la majorité qui soutiennent le chef du  gouvernement mais n’ont pas droit de cité, car leurs voix semblent presque inaudibles.  Le second constat, c’est que le chef  du gouvernement et son parti ne ménagent aucun effort pour déprécier le discours politique, n’hésitant pas à enfreindre le respect dû aux institutions de l’Etat et à adopter un discours  dont le dessein est de « sataniser » les partis de l’opposition.  
Il n’a pas manqué de relever aussi que tous les agissements du chef du gouvernement, particulièrement ces derniers temps, s’inscrivent dans  une campagne électorale prématurée au profit de son parti,  confondant ses responsabilités en tant que chef de gouvernement et secrétaire général du PJD, usant de discours  tantôt politiciens tantôt de propagande. 
Par ailleurs, le responsable ittihadi a saisi cette occasion pour mettre en exergue  les actions menées au sein de l’opposition et les efforts consentis par l’USFP pour l’unification  des rangs de cette dernière et du front social permettant de contrer le discours régressif d’Abdelilah Benkirane. 
A la lumière de la situation actuelle, deux tendances  commencent à se dégager au sein de la société marocaine concernant des questions  importantes pour la femme et l’homme  notamment la parité, l’avortement, l’héritage, la gestion des mosquées, l’Institution Royale, entre autres. La première tendance est à l’actif de l’USFP  en tant que parti moderniste alors que la seconde reflète celle du PJD  en tant que formation conservatrice, a-t-il fait savoir.
Enfin, Abdelhamid Fatihi a tenu à préciser que  l’USFP  constitue un rempart contre le courant conservateur du gouvernement  et la mainmise  du chef de l’Exécutif sur la vie publique avant d’ajouter que le grand perdant dans cette lutte n’est pas l’USFP, mais le Maroc qui aspire au partage, à savoir préserver et défendre de nobles valeurs notamment de liberté, de justice et d’égalité.
Pour sa part,  Badiaa Radi, membre du Bureau politique,  a tenu à souligner en premier que l’USFP est depuis toujours un parti qui n’a d’autres intérêts à défendre que ceux du peuple.
Tout en indiquant que le chef du gouvernement n’a cessé, depuis son investiture, de porter atteinte aux institutions de l’Etat, elle a affirmé que des forces rétrogrades tiennent à replonger le pays dans des temps révolus, alors que l’USFP au côté des forces vives consent de grands efforts pour un Etat d’institutions fortes à même de contribuer à l’édification d’un Maroc   démocratique et moderniste. 

L.B
Mardi 7 Avril 2015

Lu 479 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés