Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

WAC : Une pluie de buts sous la pluie

DHJ : Le strict minimum assuré




Ismaïl El Haddad auteur d’un hat-trick.					    Ph: Moumen
Ismaïl El Haddad auteur d’un hat-trick. Ph: Moumen
Le WAC déroule et le DHJ assure le strict minimum lors de leurs sorties respectives, mercredi, pour le compte des matches aller des seizièmes de finale de la Ligue africaine des clubs champions. Sous une pluie battante, les Rouges ont taillé en pièces, au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca, la formation ivoirienne de Williamsville AC (7-2), tandis que les Doukkalis ont eu raison, au stade El Abdi à El Jadida, de Vita Club de la RD.Congo sur le court score de 1 à 0.
Pourtant, le Wydad s’était fait de grosses frayeurs, en regagnant les vestiaires à l’issue de la première période alors que le tableau affichait un deux partout qui n’arrangeait aucunement les affaires du champion sortant.
Le WAC ivoirien qui compte parmi les membres de son comité dirigeant, Didier Drogba, a surpris le Wydad après avoir trouvé la faille dès la 2ème minute par l’entremise de N’da Jean-Willy. Une ouverture du score qui a poussé les locaux à réagir au plus vite, remettant dans un premier temps les pendules à l’heure grâce à Mohamed Aoulad (6è) avant de doubler la mise par  Amine Tighazoui, monsieur but par match (16è). Mais les visiteurs sont revenus à la charge pour recoller au score suite à une réalisation de N’da Jean-Francis à la 36ème minute de jeu.
Au cours du second half, l’on a eu droit à un autre Wydad aussi appliqué qu’entreprenant et l’efficacité n’a fait que suivre, inscrivant cinq buts à mettre au compte de Mohamed Nahiri (52è), l’inévitable Amine Tighazoui (62è) et Ismaïl El Haddad en droit de se targuer de son joli hat-trick (74e, 90è et 90+3).
Une large victoire qui permettra au Wydad, exempt du tour préliminaire, d’aborder dans de parfaites dispositions le match retour le 17 courant au stade Robert Champroux à Abidjan et qui sera sifflé par un trio d’arbitrage ghanéen conduit par Daniel Nii Ayi Laryea assisté par David Laryea et Malik Alidu Salifu.
A l’issue de cette rencontre, l’entraîneur du Wydad, le Tunisien Faouzi Benzarti, a indiqué que ses joueurs ont commis l’erreur de sous-estimer l’adversaire qui s’est avéré un sacré morceau, sachant qu’il avait éliminé au tour préliminaire le Stade Malien, un abonné des Coupes africaines. Et d’ajouter que ses protégés ont pu rectifier le tir, prenant les choses au sérieux lors de la seconde mi-temps pour plier les débats de ce premier acte sur un score confortant mais qui ne qualifie guère le tenant du titre à la phase de poules. Précisant à ce propos qu’il faudrait se préparer comme il se doit au match retour face à un adversaire coriace qui ne va certainement rien lâcher.
Dans l’autre match, le Difaâ s’est contenté d’une courte victoire par 1 à 0 contre l’AS Vita Club, but signé à la 8ème minute par le Tanzanien Happygod Simon Msuvan. Petite victoire à mettre à l’actif des partenaires d’Ahdad qui doivent cravacher dur, le 18 de ce mois au Complexe ominisports stade des Martyrs, au match retour dont l’arbitrage a été confié à des réferees sud-africains avec Victor Miguel de Freitas au centre secondé par Johannes Sello Moshidi et John Van Wyk Mervyn.
Dans une déclaration rapportée par l’agence MAP, le coach du Difaâ, Abderrahim Talib, a relevé que «l’état de la pelouse nous a beaucoup handicapés », d’autant plus que le DHJ n’était pas une équation inconnue pour l’adversaire. Faisant savoir à cet effet qu’«ils avaient donc une idée sur nous. Contrairement à nous, nous n'avions que les visionnages, mais je savais que cette équipe est très forte sur les couloirs. On a colmaté les brèches pouvant provenir des doublures entre l’arrière latéral et l’ailier pour les pousser à évoluer dans le centre et cela a très bien marché».
Pour le match retour, la confiance reste de mise et Taleb a affirmé: « J’ai confiance en mes joueurs parce qu’ils se donnent à fond. Si l’arbitrage est correct, je pense que nous allons décrocher notre billet de qualification à Kinshasa".

Mohamed Bouarab
Vendredi 9 Mars 2018

Lu 672 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés