Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violents accrochages au camp d’Esmara

Les habitants dépités par les détournements de fonds opérés par la direction du Polisario


Dépités, des résidents ont investi, samedi, les locaux d’un arrondissement de la prétendue police du Polisario. Les assaillants qui ont déclaré être désarçonnés par la gestion catastrophique de la direction du Polisario et les détournements qui ne font que se multiplier malgré le déficit que connaissent les aides humanitaires internationales qui n’arrivent plus à combler les besoins des populations, ont envahi les locaux de ladite milice où une rude bagarre les a opposés aux agents en faction dans les locaux. Ce qui s’est soldé par plusieurs blessés parmi ces derniers dont certains ont été admis pour fractures au service des urgences de ce que les séparatistes qualifient de centre hospitalier de Rabouni. Les assaillants ont également libéré un détenu qui se trouvait en garde en vue. A ce sujet, un soi-disant élu de la «circonscription d’Esmara» a écrit : « Nous avons déjà prévenu que la situation sécuritaire, sociale et environnementale d’Esmara était catastrophique et que des mesures doivent être prises d’urgence pour assurer l’éducation, la santé et la nutrition des enfants des personnes trahies par la direction du Polisario, au lieu de quoi, son chef se pavane entre les différents établissements militaires dans une tentative de camoufler les détournements. Sa junte et lui en font un sport ». A rappeler que les populations du camp d’Esmara sont soumises à un siège complet par les soldats algériens et les milices du Polisario et les décisions incongrues prises par la direction du Polisario sans parler du clientélisme et du favoritisme érigés en système. Le même élu dit ne pas être surpris, au vu de la situation qui prévaut, de voir la tension monter provoquant davantage de dégâts, d’un côté comme de l’autre 

Ahmadou El-katab
Mardi 6 Avril 2021

Lu 501 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020




Dans la boutique

Flux RSS