Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Villar refuse de partir et accuse le gouvernement d'ingérence




Villar refuse de partir et accuse le gouvernement d'ingérence
Angel Maria Villar, président de la Fédération espagnole de football suspendu de ses fonctions, refuse de démissionner et a accusé lundi le gouvernement espagnol d'ingérences pouvant priver la "Roja" du Mondial-2018, après l'envoi d'une lettre de la Fifa mettant en garde Madrid.
Villar, à la tête de la fédération (RFEF) pendant 29 ans et mis en cause dans un scandale de corruption, a été suspendu pour un an par le Conseil supérieur des sports (CSD), organe dépendant du gouvernement présidé par le secrétaire d'Etat aux Sports José Ramon Lete.
Et c'est probablement un avis du CSD favorable à l'organisation de nouvelles élections à la RFEF, qui a poussé la Fifa à mettre en garde l'Espagne. Cet avertissement est susceptible d'entraîner une suspension de l'équipe nationale, une menace jugée "sérieuse" par Villar, qui a accusé le gouvernement d'être seul responsable.
"Je n'ai pas été suspendu correctement et je devrais être en train de présider la RFEF. Je crois que M. Lete doit reconsidérer la situation dans laquelle il a plongé le football espagnol", a déclaré Villar (67 ans) lors d'une conférence de presse à Madrid.
La RFEF et le gouvernement ont pour leur part assuré vendredi que la participation de la "Roja" au Mondial-2018 n'était pas remise en cause et qu'une réunion conciliatrice se tiendrait bientôt avec la Fifa et l'UEFA.
Lors de cette conférence de presse organisée dans une ambiance tendue et assez surréaliste, l'ancien vice-président de la Fifa et de l'UEFA a assuré n'avoir "commis aucun délit" et réclamé son retour aux affaires.
"Si je (...) n'ai pas démissionné de la RFEF, c'est que je crois que la présidence de la RFEF est mieux défendue en étant actif", a poursuivi l'ancien patron du football espagnol, qui a multiplié les prises de bec avec les journalistes présents.
"Il y a des gens qui veulent ma tête sur leur mur, comme celle d'un taureau ou d'un cerf. Je me sens un lépreux", a-t-il asséné.
Selon la justice espagnole, Angel Maria Villar est soupçonné d'avoir mis en place une structure qui permettait de détourner des fonds au profit de ses proches ou de lui-même.
La présidence de la RFEF est actuellement occupée par Juan Luis Larrea, ancien trésorier de l'ère Villar, et le poste nourrit toutes les convoitises alors qu'une motion de censure a été déposée contre l'actuelle direction.

La pelouse du stade de St-Pétersbourg changée

La pelouse du stade de Saint-Pétersbourg, critiquée et changée à la hâte en mai 2017 juste avant la Coupe des Confédérations, va de nouveau être remplacée, a-t-on appris lundi de sources concordantes.
"La pelouse a été découpée", a indiqué la Saint-Pétersbourg Arena sur le réseau social VK.
"Ce changement de pelouse a démarré le 7 décembre", a pour sa part annoncé le Zenit Saint-Pétersbourg, qui a ironisé ce week-end sur VK en postant une photo de son stade au terrain recouvert de sable: "En janvier, on plante les palmiers!"
Un vice-gouverneur local, Igor Albine, avait récemment expliqué à la presse locale que ce changement serait nécessaire au printemps, à l’approche du Mondial-2018, ainsi qu'en hiver pour que la pelouse soit capable de "résister à toutes les sollicitations".
Le stade de Saint-Pétersbourg a accueilli des matches de la Coupe des Confédérations, dont la finale, en juin 2017. La pelouse venait déjà d'être changée mais avait suscité de nombreuses critiques.
Depuis, elle n'a cessé de se dégrader et les derniers matches du Zenit Saint-Pétersbourg se jouaient sur une pelouse en très mauvais état.
En raison de la longue trêve hivernale russe, le Zenit Saint-Pétersbourg ne reprendra la compétition qu'en février 2018, avec la reprise des Coupes d'Europe et un match contre le Celtic Glasgow en Europa League.
La construction de ce stade a débuté en 2007 mais le projet a été plusieurs fois modifié et son budget a explosé, atteignant 41,7 milliards de roubles (672 millions d'euros).
Il y a lieu de rappeler que le premier match du Onze national lors de ce Mondial aura lieu le 15 juin prochain au stade de Saint Pétersbourg contre l’Iran (groupe B). Les deux autres matches de la phase de poules seront face au Portugal à Moscou et à l’Espagne à Kaliningrad respectivement les 20 et 25 dudit mois.

Mercredi 20 Décembre 2017

Lu 557 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés