Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une prétendue agression à l’encontre d’une ex-membre : Les précisions de la Chabiba ittihadia




Une prétendue agression à l’encontre d’une ex-membre : Les précisions de la Chabiba ittihadia
Le Bureau national de la Chabiba ittihadia a tenu à mettre les points sur les i  suite à la publication sur un site web d’une vidéo montrant la dénommée Charifa Lamouir, ex-membre de l’USFP prétendant que le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, l’a empêchée de pénétrer dans le siège du parti et d’assister à la réunion du Bureau national de la Chabiba ittihadia et qu’il a ordonné à un employé de l’en dissuader.
Dans un communiqué parvenu à Libé, le Bureau national a précisé que la dénommée Charifa Lamouir n’a plus aucune relation avec le parti, car elle s’est retirée de son plein gré du 10ème Congrès après s’en être prise aux Ittihadis. Elle n’est donc plus membre du parti en vertu des statuts.
Le Bureau national a également assuré que cette abominable et désespérée allégation est un acte prémédité et fomenté par tous ceux désireux de porter atteinte à l’image de l’USFP, tellement ils  sont contrariés par la dynamique que connaît le parti de la Rose. Le Bureau national affirme, à ce propos, que cette mascarade a eu lieu après la réunion du Bureau national  de la Chabiba. De ce fait,  prétendre que le Premier secrétaire a empêché la dénommée Charifa Lamouir de prendre part à cette réunion et ordonné à un employé de la malmener relève du pur mensonge. Même la vidéo qui a été filmée par l’intéressée  enfonce plutôt celles et ceux qui sont derrière. La voix du Premier secrétaire demandant à l’employé de la laisser agir comme bon lui semble en est la parfaite illustration. Et quand elle s’est rendu compte que son stratagème a échoué, elle s’est mise à crier et vociférer comme si on venait de l’agresser.
Le Bureau national de la Chabiba ittihadia a également appelé les instances du parti à assumer leurs responsabilités et à faire montre de fermeté à l’égard de tous ceux qui ne respectent pas les instances du parti, ses règlements et statuts invoquant injustement le droit à la différence.    
Par ailleurs, le Bureau national a exhorté les militants à rester attachés à leur organisation, leur parti et leurs dirigeants, tout en soulignant que la dynamique que connaît le parti à tous les niveaux serait de nature à les exposer à des tentatives de déstabilisation. Par ces actes, les commanditaires visent à mettre les bâtons dans les roues devant les militants ittihadis, à les dissuader de poursuivre leur marche avec détermination et à détourner leur attention des vraies  luttes.

H.T
Vendredi 11 Janvier 2019

Lu 801 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com