Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une école de Meknès baptisée du nom de feu Salaheddine El Ghomari


Une école publique relevant de la direction préfectorale de l’éducation nationale à Meknès a été rebaptisée, mardi, au nom de feu Salaheddine El Ghomari, journaliste vedette de 2M, décédé récemment à Casablanca. Lors d’une cérémonie, qui s'est déroulée en présence du ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi, du gouverneur de la préfecture de Meknès, Abdelghani Sebbar, et des membres de la famille du défunt, l’accent a été mis sur les qualités humaines et les compétences professionnelles du regretté. ‘’Le défunt fut une personnalité nationale très appréciée par les Marocains", a déclaré M. Amzazi à la presse, ajoutant qu’il a joué "un rôle important dans la sensibilisation des citoyens pour qu’ils se conforment aux mesures préventives et sanitaires durant la pandémie du nouveau coronavirus". L’initiative de rebaptiser un établissement éducatif au nom de feu Salaheddine El Ghomari dénote de la nécessité d’enraciner les valeurs de citoyenneté et de reconnaissance, a poursuivi le ministre, notant que ‘’le défunt demeurera un symbole pour les jeunes générations’’. "Son nom restera gravée dans la mémoire collective des Marocains", a-t-il ajouté. Par la même occasion, le ministre a visité une exposition de portraits et photographies de personnalités qui ont suivi leurs études dans les établissements d'enseignement de Meknès, dont des ministres, des diplomates, des gouverneurs et des personnalités culturelles, médiatiques et sportives. Il a également visité une exposition axée sur les monuments historiques de la cité ismaïlienne et une autre sur le patrimoine matériel et immatériel de la ville de Moulay Idriss Zerhoune. Saaid Amzazi a aussi procédé à la remise de prix aux élèves Ahmed Amine Mabtoul, vainqueur de la médaille d'argent lors de la session des Olympiades arabes en mathématiques et à Asmae Karimi, qui a occupé la deuxième position au niveau arabe dans la catégorie musique-Solo, lors d’une manifestation organisée par l'ISESCO.

Libé
Jeudi 25 Février 2021

Lu 373 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS