Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Stade et salle non-conformes aux normes internationales

L’IZK, foot et l’IRT, basket, paient les pots cassés


Stade et salle non-conformes aux normes internationales
Décidément, s’il y a un mal qui affecte le sport national, c’est bel et bien celui de l’infrastructure. A chaque saison son petit lot de misères et pour cette année, les pots cassés seront payés par un club de football, l’Ittihad de Khémisset, et un autre de basketball, l’Ittihad de Tanger.
Pour le cas de la formation zemmourie, elle ne pourra se produire dans son stade du 18 novembre à Khémisset pour accueillir son homologue gambienne de Wallidan à la fin de ce mois pour le compte du match aller du tour préliminaire de la Ligue africaine des clubs champions. La raison est toute simple : le stade n’est pas conforme aux normes internationales. Un stade n’est pas seulement une pelouse entretenue, mais tout un ensemble de dépendances garantissant le déroulement d’une rencontre dans de bonnes conditions.
Une misère de plus pour l’équipe de Khémisset contrainte d’évoluer en dehors de ses bases, apparemment du côté du terrain municipal de Kénitra. Une situation qui n’est pas faite pour avantager le représentant du football national dans cette C1 continentale, d’autant plus que le club manque d’expérience africaine et éprouve beaucoup difficultés cette saison en championnat local. En atteste d’ailleurs son classement en bas du tableau. Quant au club tangérois de basketball, en tant que tenant du titre de champion du Maroc, il sera l’hôte du championnat arabe de la discipline. Sauf que la ville du Détroit ne dispose pas de salle conforme aux normes et les dirigeants tangérois se trouvent dans l’obligation de déplacer ce tournoi à Tétouan. La salle Ziaten est encore en phase de construction et ne sera prête qu’en fin 2009, c’est-à-dire après le championnat arabe prévu l’été prochain.
Bref, en l’absence d’une infrastructure adéquate, les équipes précitées n’ont qu’à se tenir à cette réalité qui risque de leur coûter une élimination prématurée et un rendez-vous raté.


MOHAMED BOUARAB
Lundi 12 Janvier 2009

Lu 490 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Novembre 2021 - 18:05 La RSB à deux manches de la phase de groupes

Vendredi 26 Novembre 2021 - 18:00 Stage de l’EN U23

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS