Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sao Tomé-et-Principe salue le développement de nos provinces sahariennes


S ao Tomé-et-Principe a salué, mardi devant la Quatrième commission de l’Assemblée générale de l’ONU, le développement économique que connaît le Sahara marocain grâce aux efforts d’investissement du Royaume dans ses provinces du Sud pour "améliorer les conditions de vie des populations de cette région et leur autonomisation". "Ma délégation, consciente de la croissance économique que connaît le Sahara grâce aux efforts d’investissement du Maroc et en reconnaissance de l’intégrité territoriale du Royaume, a inauguré, comme d’autres pays africains, un consulat général à Laâyoune", a déclaré le représentant de Sao Tomé-et-Principe devant la Commission. "En ce sens, Sao Tomé-et-Principe salue les investissements marocains dans le Sahara, qui s'inscrivent dans le cadre du modèle de développement du Sahara lancé en 2015, qui vise à améliorer les conditions de vie des populations de cette région et leur autonomisation en bénéficiant des ressources dont elle dispose", a souligné le diplomate. Il a également tenu à féliciter le Maroc pour ses efforts et ses réalisations dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, y compris dans la région du Sahara. "Mon pays se joint à d'autres pays pour se féliciter des réalisations substantielles du Maroc dans le domaine des droits de l'Homme, saluées par les résolutions du Conseil de sécurité, en particulier la 2494, telles que le renforcement du rôle des Commissions régionales du Conseil national des droits de l'Homme à Laâyoune et Dakhla, la coopération bilatérale avec le Haut-Commissariat aux droits de l'Homme, les organes conventionnels et les procédures spéciales du Conseil des droits de l'Homme", a poursuivi le représentant de Sao Tomé-etPrincipe. Evoquant le processus politique, le diplomate a souligné que son pays soutient le processus en cours, "mené sous les auspices exclusifs du Secrétaire général des Nations-unies, qui vise à parvenir à une solution politique mutuellement acceptable et négociée au différend régional sur le Sahara, fondée sur le réalisme et un esprit d'engagement, comme recommandé par les 16 résolutions du Conseil de sécurité, depuis 2007". "Ma délégation appuie une solution politique, réaliste, pragmatique et durable à ce différend régional mise en place par le Conseil de sécurité. A cet égard, ma délégation se félicite de la tenue de deux tables rondes avec la participation de l'Algérie, du Maroc, de la Mauritanie et du "polisario", ainsi que de l'accord de tous les participants de se réunir pour une troisième table ronde, dans le même format et avec les mêmes participants, en vue d'approfondir le débat sur les éléments de convergence", a-t-il affirmé. Et de souligner à ce propos qu’il est "certainement important que les quatre participants restent engagés, faisant preuve de réalisme et d'esprit d'engagement, tout au long du processus politique (…), comme l'a demandé le Conseil de sécurité, notamment dans sa résolution 2494, adoptée le 30 octobre 2019", précisant que dans cette résolution le Conseil de sécurité insiste sur la nécessité de progresser vers une solution politique, réaliste, pragmatique et durable fondée sur le compromis. "Ainsi, cette résolution a établi le processus de table ronde comme seul moyen de parvenir à cette solution politique. Nous pensons que le prochain envoyé personnel du Secrétaire général poursuivra le travail effectué par son prédécesseur, Horst Köhler", a conclu le représentant de Sao Tomé-et-Principe.

Libé
Mercredi 4 Novembre 2020

Lu 479 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Octobre 2021 - 21:59 Un pas impératif vers l’immunité recherchée

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS