Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

S.M le Roi et le Président français donnent le coup d’envoi du premier TGV d’Afrique et du monde arabe

Al boraq : En avant toute !




S.M le Roi et le Président français donnent le coup d’envoi du premier TGV d’Afrique et du monde arabe
Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président de la République française, Emmanuel Macron, ont procédé, hier à Tanger, à l'inauguration de la ligne à grande vitesse “Al Boraq” reliant la capitale du Détroit à Casablanca ; un projet inédit au Maghreb et sur tout le continent africain.
Une grande cérémonie a été organisée dans l'immense gare rénovée de Tanger, grand hub maritime entre l'Afrique et l'Europe, avant le départ du convoi officiel jusqu'à Rabat.
Des billets de train ont été remis aux deux chefs d'Etat. Le train qui les a amenés à la capitale du Royaume a circulé à 320 km/heure sur les 180 km du tronçon à grande vitesse, avant de rallier à 160 km/h la nouvelle gare de Rabat-Agdal, selon les informations obtenues par l'AFP auprès de l'équipe technique.
Le Président Macron qui était accompagné des ministres des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et de l'Intérieur, Christophe Castaner, ainsi que des patrons des entreprises françaises ayant participé à ce projet dans lequel la SNCF assure l'assistance à maîtrise d'ouvrage auprès de l’ONCF; à savoir Alstom (fourniture des rames), le consortium Ansaldo-Ineo (signalisation et télécoms), Cegelec (sous-stations électriques) et le consortium Colas Rail-Egis Rail (voies et caténaires), est arrivé hier après-midi dans la capitale du Détroit pour une visite de travail au Maroc
A l’entrée du Salon Royal de l'aéroport Ibn Battouta, le chef d’Etat français a été accueilli par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Les deux chefs d'Etat ont eu ensuite des entretiens en tête à tête.
A sa descente d’avion, Emmanuel Macron avait été salué par le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, avant de passer en revue un détachement de la Brigade Légère de Sécurité qui rendait les honneurs.
Le chef d’Etat français a ensuite été salué par les conseillers de S.M le Roi, Fouad Ali El Himma et André Azoulay, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération international, Nasser Bourita, et le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun.
Le Président Macron a également été salué par l’ambassadeur du Maroc en France, le wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le président du Conseil de la région, les élus et les représentants des autorités civiles et militaires de la wilaya.
Le Président français devait quitter le Royaume en fin de journée au terme de cette visite de travail qui, selon l'agence MAP, "reflète la profondeur des relations bilatérales fondées sur un partenariat solide et fort" entre les deux pays.
Considérée comme une vitrine de la modernisation du Royaume et du savoir-faire des entreprises françaises, la ligne Tanger-Casablanca est d'une longueur totale de 350 km et reliera les deux régions les plus dynamiques du Royaume en 2h10 au lieu de 4h45 actuellement.

Vendredi 16 Novembre 2018

Lu 632 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés