Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réactivation des anciennes routes migratoires





L’ année 2020 a été, par excellence, celle de réactivation des anciennes routes migratoires en Méditerranée occidentale. En effet, les candidats à la migration irrégulière versl’Espagne arrivent désormais en très grande majorité du Sud du Maroc ou d'Algérie. Selon le HCR, 1.460 candidats sont arrivés entre juin et août 2020 (en plus des 2.555 arrivées de janvier à mai). Le mois de septembre a vu une nouvelle augmentation importante des arrivées avec plus de 2.000 personnes, ce qui porte le nombre total d’arrivées aux îles Canaries en 2020 à 6.116 personnes(au 27 septembre). Ce chiffre estsix foissupérieur à celui de la même période en 2019. Un cinquième de ces personnes sont des femmes. Parfois, il y a eu des centaines d’arrivées dans une même journée, comme le 6 septembre qui a vu 140 arrivées en six bateaux, le 8 septembre avec 160 arrivées en sept bateaux et le 15 septembre avec 130 arrivées en dix bateaux. Aujourd’hui, les candidats marocains et algériens représentent 60% de l’ensemble des arrivées. Pourtant, les départs du Sud du Maroc ne sont pas la règle puisqu’il y a d’autres départs de plus en plus nombreux de la Mauritanie, du Sénégal et de la Gambie.

Libé
Jeudi 31 Décembre 2020

Lu 475 fois

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 31 Décembre 2020 - 17:00 2020, une année particulièrement chaude